Kimberley Lecourt a écrit l’une des plus belles pages de son palmarès, samedi à Cape Town, en Afrique du Sud. Au terme des quelques 20 km, elle a enlevé une médaille de bronze, synonyme d’une progression d’une place par rapport à 2013.
1h06’22 : le temps qu’il a fallu à Kimberley Lecourt pour aller chercher une médaille de bronze. Pourtant, la partie ne s’annonçait guère facile, avec en face d’elle Bianca Haw et Frances du Toit, les deux Sud-Africaines. Petite info : les trois premières du classement font partie de la Velo Life-BMC. Mais l’écart qui sépare la Sud-Africaine Haw de du Toit et Lecourt ne dépasse pas les cinq minutes. En effet, Bianca Haw s’est imposée en 1h02’48, Frances du Toit a passé la ligne en 1h04’1 et Lecourt a signé 1h06’22. Une belle récompense pour cette vététiste, qui n’a pas froid aux yeux.
Par contre, chez l’élite, les deux autres vététistes engagés, Yannick Lincoln et Aurélie Halbwachs, n’ont pu rééditer leur exploit de l’année dernière, où ils avaient terminé avec la médaille d’argent autour du cou. En effet, chez les hommes, Lincoln a subi la dure loi du Sud-Africain Philip Buys, qui empoche là son troisième titre de champion d’Afrique au terme des huit tours du circuit (34,08), parcouru en 1h39’15.
Pourtant, les choses ne se sont pas passées aussi facilement qu’il l’aurait souhaité. À la lutte avec lui, on retrouve Rourke Croeser et Lourens Luus. Mais en coureur expérimenté, il a usé ses adversaires. Toutefois, un accident de parcours lui a presque privé de ce titre. Il lui a fallu puiser dans ses réserves pour aller reprendre Luus et Croeser, puis les déposer à nouveau. Finalement, Luss s’est retrouvé à la deuxième place, à seulement cinq secondes de Buys, alors que Croeser s’est contenté du bronze en 1h40’06.
Chez les dames, Aurélie Halbwachs a aussi été surpassée par les événements. Mariske Strauss s’est imposée au terme des six tours du circuit (25,56 km). La Sud-Africaine a réalisé une course parfaite, menant du début à la fin, pour terminer en 1h29’42. L’autre Sud-Africaine Samantha Sanders, elle, prend la deuxième place à 1’02, en 1h30’44. La troisième place est également allée à l’Afrique du Sud par l’entremise de Cherie Vale, qui a passé la ligne après 1h33’56 d’efforts.