Le descendeur Matthieu Marion a enlevé dimanche la première épreuve de l’année devant le jeune Jaysan Mohesh. Une épreuve disputée sur la piste mythique de Candos, haut lieu de la spécialité. Ce qu’on peut dire, c’est que la lutte pour la première place était serrée.
Selon Matthieu Marion, le niveau des plus jeunes n’arrête pas de monter. Jaysan Mohesh, junior première année, lui a tenu tête. Symbole de ce nivellement par le haut, Mohesh réalise un des meilleurs chronos lors de la première manche et met même trois secondes à Marion.
Finalement, la victoire se jouera à l’expérience. Lors du deuxième passage, c’est Marion qui mènera le bal avec 1’43”15. Jaysan Mohesh, auteur d’une bonne performance, sera deuxième avec 1’46”88. Troisième, un autre Mohesh, Jain, qui se permet le luxe de devancer le vétéran Clyde Lamport.
Même chez les juniors, la bataille a fait rage entre les Mohesh, Jaysan et Jain. Là encore, c’est à l’expérience que la victoire s’est jouée, avec Jaysan se distinguant et parcourant la distance de 1,2 km de descente en 1’46”24, soit près de trois secondes de mieux que son frère.
Chez les seniors, Matthieu Marion a été complètement au-dessus du lot. En témoigne son chrono de 1’43”95, loin devant Nicolas Calisse et ses 2’03”70. Grosse consolation, il améliore son chrono de 15 secondes.
Même les plus jeunes ont été à la hauteur des espérances. La lutte entre Nikhil Baggonauth et Loïc Grenouille aura tourné à l’avantage du premier nommé. D’ailleurs, son chrono de 1’54”55 lui permet de se retrouver à la cinquième place au général.
Et Clyde Lamport, le vétéran toujours vert, a prouvé qu’il n’avait rien perdu de ses jambes. Avec son vélo rigide, une catégorie instaurée par les organisateurs, il a aisément dominé ses pairs avec un chrono de 1’53”26. D’ailleurs, on retrouve Nikhil Baggonath, premier chez les kids et cinquième au général, en deuxième position dans cette catégorie. Nivesh Balkisson, troisième chrono chez les juniors, complète le podium de cette catégorie.