Le Vélo Tout Terrain (VTT) est très en vogue actuellement et c’est dans ce contexte que le groupe hôtelier Beachcomber a lancé la première édition du Mauritius Tour Beachcomber, qui se tiendra sur trois jours (19-21 mai) dans le Sud-Ouest de l’île. Cette compétition qui s’annonce très intense, réunira des coureurs mauriciens et étrangers dont le Français Frédéric Ischard, le Réunionnais Mathieu Desserprit et le Sud-Africain Christopher Wolhuter qui ont déjà confirmé leur présence.
Le MTB comprend quatre étapes de haute facture, qui mèneront les participants à l’assaut de paysages à couper le souffle (montagnes, forêts, champs de canne à sucre et de thé  et le long des zones côtières sauvages entre autres). Le but de Beachcomber, à travers cet grand-messe de VTT, est d’étendre son offre d’évènements sportifs et d’écotourisme, après les deux premières éditions réussies de l’Ultra Trail Raidlight Beachcomber (UTRB) en 2014 et 2015, qui ont attiré le gratin du trail mondial et régional. Cette expertise est d’ailleurs mise à contribution, avec des partenaires spécialisés en VTT dans la préparation du parcours ainsi que l’encadrement technique pour permettre aux participants de goûter aux plaisirs d’une bonne dose d’adrénaline.
Le lieu de départ/arrivée de la majorité des étapes sera Le Shandrani Resort & Spa. Cet établissement de prestige du groupe Beachcomber accueillera aussi le briefing, la remise de dossards, l’assistance technique d’avant et d’après-course et également le service de navettes pour les concurrrents. L’épreuve est ouverte aux coureurs âgés de 17 ans et +. Ceux intéressés peuvent s’inscrire dans une des catégories suivantes : Jeunes (17-20 ans), seniors (21-39 ans), Masters 2 (40-49 ans), Masters 3 (50 ans et +). Ils ont la possibilité de s’inscrire pour les quatre étapes mais les vététistes ont également en option de ne prendre part qu’à une épreuve distincte. Les frais d’inscriptions sont comme suit : Rs 4500 (4 étapes), ou Rs 1200 (par étape). Sont inclus : des ravitaillement 5-étoiles, massage des pieds à l’arrivée, cocktail lors de la soirée de clôture du MTB au Shandrani, et prise en charge technique des vélos. Les inscriptions doivent être effectuées en ligne sur le site www.beachcomber-events.com.
Des étapes à couper le souffle
À noter qu’une option d’hébergement en formule All-Inclusive est proposée aux participants au Shandrani Resort & Spa. Un hébergement en camping est prévu pour les participants. Des pointures sont attendus pour l’occasion et nous nous attendons à une belle bataille pour le titre de champion dans les différentes catégories. Du côté mauricien, le meilleur vététiste de l’île, Yannick Lincoln, médaillé d’or au cross-country marathon des Championnats d’Afrique au Lesotho, devrait être de la partie tout comme le jeune Alexandre Mayer ou Cédric Passée. Ils auront à sortir le grand jeu face aux forces étrangères en présence.
La première étape se tiendra le jeudi 19 mai sur 80 km reliant l’hôtel Paradis – Chamarel et Shandrani. Cette course mènera les participants au pied de la montagne du Morne jusqu’aux plages du Sud-Est. Avec 1600 m de dénivelé positif et autant de négatif, cette étape sera la plus dure et la plus technique avec plusieurs portions de portée en montée. Le lendemain, place au 40 km (Shandrani-Nouvelle France-Shandrani), parcours riche en sensations fortes avec des vues magnifiques. Du départ à l’hôtel Shandrani, le parcours suit les falaises du Sud puis épouse les pentes qui mènent presque au centre de l’île, avant un retour vers l’arrivée à l’hôtel. La troisième étape (Shandrani-Le Bouchon – Shandrani) se tiendra le même jour (24 km), soit en circuit, de nuit. Sur quatre tours d’une boucle de 6 km, les coureurs passeront dans les champs et les terrains du bord de mer et des environs de l’hôtel Shandrani, mais aussi dans la cour de l’hôtel. Enfin, la quatrième et dernière étape se tiendra le samedi 21 mai sur une distance de 55 km (Shandrani-Étoile-Shandrani). Entre le départ et l’arrivée au Shandrani, les vététistes passeront notamment par la forêt de Ferney, les pentes ardues de Camisard, les champs de Sans-Souci et les pavés du vieux Chemin Français. La diversité des terrains et le relief s’ajouteront à la distance et aux paysages époustouflants pour faire de cette ultime étape, un final en apothéose !