Deux vététistes représenteront les couleurs mauriciennes au MTB Kerala 2016, qui se tiendra le 16 février prochain dans la forêt de Kattur en Inde. Cédric Passée et Stéphano Ollivier se rendront dans la Grande Péninsule pour y disputer la course.
C’est la quatrième année que se tiendra cette course dans cette région. « J’ai déjà été invité auparavant, mais je n’avais pas pu m’y rendre », explique Cédric Passée. Cette année, la Commission VTT de la Fédération mauricienne de cyclisme (FMC) a décidé de sélectionner Cédric Passée et son ancien compagnon de club Stéphano Ollivier.
Cédric Passée, qui compte axer sa saison 2016 sur le VTT, s’attend à une rude concurrence. Cette course n’est pas sans lui rappeler celle qu’il avait faite en Chine il y a quelques années. « Là-bas aussi, nous avions eu des costauds », rappelle-t-il. Mais il veut surtout entretenir l’échange avec les autres vététistes, surtout ceux qui viennent d’Inde. « Je pense qu’il y a encore de l’expérience à prendre ».
De son côté, Stéphano Ollivier veut vivre l’expérience d’une course indienne. S’il en sera lui aussi à son coup d’essai, il ne se fait pas forcément d’illusions. « Pour l’instant, on est encore au début de la saison. Je ne connais donc pas mon niveau exact », note le vététiste.
Pourtant, c’est avec la ferme intention de bien figurer qu’il mettra le cap sur l’Inde le 13 février prochain. « Je ne connais pas non plus le niveau qu’il y aura en face. Mais je pense que ce sera une bonne expérience. »
Pour l’instant, il se concentre sur les entraînements. « Avec Cédric, nous faisons beaucoup de séances d’entraînement. Nous allons en Inde avec l’intention de donner le maximum, mais aussi pour apprendre et tirer le maximum d’expérience au cours de notre passage. »
C’est la quatrième année que se tient cette course. Cette fois, la course se tiendra autour de la vallée de Kottur, sur un tracé de 5,5 km, comportant près de 3000 m de dénivelés positifs. Les coureurs mettront le cap sur la Grande Péninsule le 13 février et seront de retour le 17 courant.