Après avoir été absent du calendrier local ces cinq dernières années, le Tour de Maurice VTT revient cette fois sous l’appellation MTB Tour. Une épreuve organisée par Epic Sports, qui se disputera du 28 au 31 mai prochain, pour ramener cette course dans le calendrier de la saison. Un pari audacieux mais réussi pour Sébastien Hacques, qui présentait les sponsors hier dans le magasin Epic Sports à Phoenix.
Pour le retour du MTB Tour, ils sont une cinquantaine à s’être inscrits. « C’est un peu l’objectif que nous voulions atteindre. C’est très bien pour une reprise », avance Sébastien Hacques, directeur de l’organisation. Jeudi, la première épreuve du MTB Tour 2015, un prologue de 5 km au Domaine de Wolmar, devrait donner une indication claire. Ensuite le même soir, la première étape, la fameuse nocturne, longue de 20 km, désignera le premier leader. « Nous avons eu le soutien logistique de Rentacolor, qui équipera les sentiers de balises lumineuses, une première pour nous », se réjouissait-il.
Vendredi, la deuxième étape verra les vététistes emprunter la route de Flic-en-Flac à La Cambuse pour 70 km, avec un bivouac à l’hôtel Shandrani qui « à travers le groupe Beachcomber, est un partenaire cinq étoiles par rapport aux services qu’ils offriront ». Samedi, les coureurs auront deux étapes à se mettre sous la dent. Le matin, de La Cambuse au Domaine Lagrave, sur 35 km, avec ensuite dans l’après-midi un tracé dessiné entre le Domaine Lagrave et la Chasse Mme. Laurent à Nouvelle France. « Ce sera le moment de revenir à la réalité. Les coureurs devront avoir bien récupéré pour la suite de la course ».
Et dimanche, le peloton aura droit à un petit 35 km, entre la Chasse Mme. Laurent et le Domaine de Wolmar, qui a accueilli le coup d’envoi, et qui verra la remise des prix finale. « C’est une course individuelle. Pour une reprise, nous avons voulu inclure des points de passage connus, tout en ajoutant des lieux inédits ».
Ce MTB Tour de la reprise comptera au final quelque 200 km à parcourir. Bonne nouvelle aussi pour l’organisation avec l’inscription de quatre éléments féminins. « C’est bien que nous ayons aussi des dames sur la course. Nous avons prévu toutes les facilités pour elles ». Au niveau des inscriptions, elles ont pris fin hier.
Si la course s’annonce fun, l’organisation sera intransigeante en ce qu’il s’agit du bivouac. Il faudra en fait éviter que des concurrents soient avantagés par rapport à d’autres. « Dormir à même le sol pourrait désavantager un coureur par rapport à un autre. Certes, il y a bien les cas de force majeure, mais en dehors de ça, nous veillerons que les concurrents soient logés à la même enseigne ».
Pour l’édition 2015, quatre classements généraux sont proposés, récompensés par des plaques de cadre de couleur spécifique. Ainsi, le leader au général se verra offrir une plaque jaune, alors que celui des jeunes (17-20 ans) portera du rose. Les seniors (21-39 ans) seront équipés de bleu, alors que les Masters 2 arboreront une plaque verte et les Masters 3 une plaque rouge.