Le Mauricien Yannick Lincoln et le Sud-Africain Ben Melt Swanepoel (Team Colgate-Continental), tenants du titre, ont enlevé le prologue de l’édition 2013 de l’Omnicane Southern Tropical Challenge, couru à Curepipe, entre le Dodo Club, Trou-aux-Cerfs, le Jardin botanique et retour au Dodo Club, sur une distance de 8, 2 km.
Les deux coureurs ont parcouru les 8,2 km en 21’54, le seul chrono sous les 22 minutes. « On ne voulait pas perdre de temps, d’autant qu’il y a quatre-cinq équipes qui se tiennent. Et ce n’était pas si simple », explique Yannick Lincoln. Même son de cloche de la part de Ben Melt Swanepoel. Lui aussi a trouvé le parcours un peu compliqué. « Nous sommes les tenants du titre. Forcément, il y a un peu de pression autour de nous. Et comme c’est une course à étapes, il faut se conserver pour la suite », avance le Sud-Africain.
Derrière le duo de la Team Colgate, on retrouve le Mauricien Sébastien Tyack et le professionnel Stéphane Tempier (Team Velogic), à 34 secondes. Ils ont en effet parcouru les 8,2 km en 22’28. Eux aussi sont satisfaits de leur première sortie, d’autant qu’ils avançaient un peu dans l’inconnu face aux forces en présence.
Dans le film de la journée, on a retrouvé en premier lieu les deux juniors de la Team 974 Riders, Quentin Soubadou et Johan Lapierre, avec 23’46. Ce chrono a pendant longtemps été le temps de référence de la journée, les deux coureurs se retrouvant dans la hot seat pendant près d’une heure.
Ils se sont fait quelques sueurs froides, avant que Sébastien Tyack et Stéphane Tempier ne brisent leurs rêves de maillot jaune. « Nous sommes partis à fond, surtout au vu des capacités de Stéphane. Et puis, il fallait jouer le tout pour le tout », poursuit Tyack. Stéphane Tempier, lui, est plus que satisfait. « Les équipes se tiennent. Nous voulions être tranquilles. Là, nous sommes deuxièmes, il y a de quoi être contents. »
À la troisième place, on retrouve la Team Bulls, avec Jeff Bossler, et le champion de France de VTT version 2013, Thomas Diestch. Eux aussi ont fait trembler le chrono, mais pas assez pour déloger la Team Colgate ou les coureurs de Velogic. La star de l’édition 2013 de l’OSTC, Julien Absalon, prend la quatrième place, avec son coéquipier Olivier Lamarque, avec 22’43 pour les 8,2 km. D’ailleurs, cette paire pourrait jouer les premiers rôles dans les jours à venir.
Chez les vétérans, les Réunionnais Gil Guillaumin et Georget Burel ont été les plus forts, avec 24’42 à l’arrivée. Ce n’est pas le meilleur temps, mais c’est tout de même 19 secondes de mieux que ceux de la CCSL Master, Olivier Vernaton et Daniel Chane Foc. Le duo kenyan David Kinjah et Davidson Kamau, portant les couleurs d’Omnicane, se retrouve à la troisième place de ce classement.
La tête du classement mixte a été dominé hier par Fabien et Géraldine Wexler de la team Bonnie and Clyde. D’ailleurs, ils ont réalisé 29’27, une minute de mieux que Stéphano Ollivier et sa coéquipière Miriam Schwieger, qui ont passé la ligne d’arrivée après 30’36 d’efforts.
Finalement, Aurélie Halbwachs et Yolandi du Toit (Team Colgate-Velogic) ont pris la première place du classement féminin. Avec 27’56 à l’arrivée, elles signent le 9e chrono de la journée. Kimberley Lecourt et Hazel Magill, de la Team Velo Life, se retrouvent à 28’37, soit à 41 secondes des leaders.