Le Omnicane Southern Tropical Challenge débutera demain avec le prologue au Domaine Lagrave. Avec ses quatre kilomètres dans la propriété, on aura une idée claire et nette de la force des favoris. Mais avant d’en arriver là, les coureurs ont rendez-vous ce soir pour le traditionnel briefing d’avant-course. L’occasion pour tout le monde de voir les favoris, avant que la pression de la course ne prenne le dessus.
Du côté de l’organisation, c’est la sérénité. Ce matin, toute la logistique autour de la course se mettait en place. « Les coureurs sont venus récupérer leurs kits pour la course », indiquait Yannick Lincoln, organisateur. Du coup, le race village, basé au Domaine Lagrave, prend vie. « Ça commence à s’animer. Avec le briefing ce soir, je suis sûr que l’ambiance sera encore meilleure », ajoute-t-il.
Il convient de souligner que les favoris ont tous répondu présent. Les plus connus sont sans doute les deux Kenyans David Kinjah et Davidson Kamau. Ces derniers sont arrivés quatrièmes l’année dernière, après avoir connu des déboires sur le parcours. Cette année encore, ils porteront les couleurs d’Omnicane, sponsor-titre de la course.
On retrouve également au rang des favoris les deux Sud-Africains Nicolas White et Callen Williams. Les deux vététistes sont parfaitement complémentaires. « Ils sont très forts. C’est la paire à craindre », avance Yannick Lincoln, qui voit les choses d’un oeil avisé. « Je connais Callen Williams pour avoir été son parternaire au Joberg2C. Et je sais de quoi il est capable. »
Derrière ces deux paires, on retrouve les Réunionnais Yannick Cornille et Cédric Gasnier. Ce dernier est plus connu pour ses exploits sur la route. Mais selon les rumeurs qui circulent à son sujet, il a fait ses dents dans le domaine du VTT avant de se mettre à la route. D’ailleurs, c’était la paire qui avait endossé le maillot jaune à l’issue du prologue l’année dernière. Referont-ils le coup cette année ?
A un degré moindre, on retrouve le baroudeur Jean-Denis Armand, arrivé avec son ami Willy Ah-Siop. Une autre paire à prendre au sérieux, puisqu’Armand est réputé pour être à l’aise sur les courses à étapes. La dernière paire à pouvoir jouer les premiers rôles n’est pas la moindre. Il s’agit de Yannick Lincoln et de son associé de cette année, Ben Melt Swanepoel. Le Sud-Africain n’est pas un inconnu du peloton, ayant déjà participé au Tour de Maurice sur route en 2009.
Chez les jeunes, on aura un oeil particulier sur la performance de Sébastien Tyack et Grégory Piat. Ces derniers avaient remporté le Coast 2 Coast en octobre dernier. Les choses ne sont pas si simples, mais leur complémentarité acquise au fil des courses ensemble sera leur plus grand atout.
Le prologue se déroulera à partir de 15h30 demain. Vendredi, le coup d’envoi de la première étape sera donné à 8 heures, comme samedi et dimanche.