Alors que l’année dernière, à pareille époque, les préparatifs allaient bon train pour le Tour de Maurice VTT, cette année, il n’en est rien. Interrogé, Jean-Philippe Tyack, président de la Commission VTT au sein de la Fédération mauricienne de cyclisme (FMC), a laissé entendre qu’il n’y aura pas de Tour de Maurice proprement dit, mais une série de trois balades amicales aux dates prévues pour la course.
En fait, cela tient à quelque chose comme un comité organisateur occupé. « Tout le monde est occupé. Mais on a prévu certaines choses pour que les vététistes s’occupent », avance Jean-Philippe Tyack.
Aux dates initialement prévues (14, 15 et 16 octobre), la commission VTT a prévu une série de trois ballades, entre l’Ouest et le Sud. Des sorties où la compétition n’aura pas droit de cité. « En fait, nous voulons permettre à tout le monde de participer. Il y a aura des fees, mais nous travaillons sur une formule actuellement », explique le président de la Commission.
Cette formule pourrait tenir en un forfait assez intéressant. En effet, la participation aux trois étapes est ouverte. « Les vététistes pourront choisir leur jour. Si ça leur dit, ils pourront faire les trois ballades, ou n’en participer qu’à deux. »
La première sortie se tiendra donc le 14 octobre, entre Rivière Noire et Pointe d’Esny, sur une distance qui avoisinerait les 55 km, avec un bivouac à Blue Bay. Le lendemain, samedi, une autre ballade d’une distance de 45 km entre Blue Bay et Souillac. Dimanche, la dernière “étape” de ce Tour de Maurice avec encore 45 km, en passant par Grand Bassin, Pétrin, Mare Longue pour venir terminer sur la plage publique de Tamarin.
« Cette année, il y a eu un calendrier assez chargé. Donc, c’est assez difficile de trouver des dates. Mais comme les dates pour le Tour ont été arrêtées et qu’on ne voulait pas les perdre, alors, on a décidé de plancher là-dessus », souligne Jean-Philippe Tyack.
Mais tout cela n’est qu’au stade de projet. « Nous travaillons sur le concept. Mais ce qui est sûr, c’est qu’il n’y aura pas de Tour proprement dit. » Or, cette ballade de trois jours servira d’autres desseins. « Il s’agira de garder les vététistes motivés. Il y a d’autres courses qui viendront pour la fin de la saison. Alors, ce sera une bonne occasion pour eux », conclut Jean-Philippe Tyack.