Le Rando Raid est au VTT ce que les 100 km Anou Pédalé est au cyclisme sur route. Hier, ils étaient près de 300 à avoir assisté au deuxième sacre consécutif de Sébastien Tyack, en 1h44’20, devant Cédric Passée.
Avec une victoire aux championnats nationaux — et donc le titre de champion sur les épaules — et une deuxième victoire au Rando Raid, la saison est donc réussie pour le jeune Sébastien Tyack. Mais lui ne partage pas ce point de vue. « Pour l’instant, elle est assez réussie », souligne le champion de Maurice 2013.
Et quand pourra-t-il dire qu’elle a été réussie ? « Ce n’est qu’après l’Omnicane Southern Tropical Challenge (ndlr : course de VTT en binôme) que je pourrai dire que j’ai pleinement atteint mes objectifs », lance le coureur.
Alors, dimanche, sous un soleil de plomb, avec des adversaires qu’il connaît — Cédric Passée, Yannick Lincoln, pour ne citer que ceux-là — il a fait ce qu’il sait faire de mieux. Il a roulé, sans trop se poser de questions. Alors qu’il avait pris la tête de la course dès le départ, Yannick Lincoln est victime d’une panne après cinq kilomètres de course. C’est là que se dessine le succès de Tyack.
« J’ai eu un peu de chance. L’année dernière, Yannick m’avait offert la victoire », rappelle le vététiste. Puis, il s’en va en solitaire vers la ligne d’arrivée. Derrière lui, Cédric Passée, se mettait lui aussi en tête d’aller chercher une victoire. Mais Sébastien Tyack était trop fort. « Pourtant, je n’allais pas bien avant le départ. J’ai fait une chute la semaine et j’étais sous antibiotiques. Mais au fil des kilomètres ça allait mieux. » Résultat : il passe la ligne après 1h44’20. Cédric Passée, lui, arrive en 1h51’25. À la troisième place générale des 45 km, on retrouve Stéphano Ollivier en 1h54’56.
Pour l’instant, Sébastien Tyack a d’autres objectifs en tête. L’OSTC, par exemple. « Je vais faire cette course avec Stéphane Tempier, un des meilleurs professionnels en cross country. Donc, c’est le moment de se jauger et d’apprendre ce qu’il faut faire pour être pro. » Une petite pensée pour ses amis, sa famille, son entraîneur et un gros remerciement à Epic Sports, l’organisateur de la course et son sponsor. « Le parcours était vraiment inédit et je dois remercier Epic Sports pour ça. J’espère qu’il vont continuer à trouver de tels tracés tous les ans. »
En 30 km, Grégory Passée semble faire durer l’histoire qui unit la famille Passée au VTT. Le grand frère, Cédric, a été champion de Maurice dans le passé et a terminé deuxième du 45 km. Grégory Passée, qui s’est révélé sur la route cette année, a donc maintenu sa série. D’ailleurs, il est venu aisément à bout de la concurrence, après 1h14’30, soit trois minutes de mieux que Dimitri Poisson et ses 1h17’48 et Denis Valentin, troisième à une seconde de Poisson.
En 15 km, la victoire s’est jouée à une seconde près. Loïc Moonsamy et Damien Mamet sont arrivés en même temps, mais le premier nommé a devancé son camarade d’une seconde, pour s’imposer en 42’16. Chez les dames, en 15 km, Raphaëlle Lamusse s’est imposée assez facilement en 52’44, soit un peu plus de 30 secondes que Cathy Sharon (53’26). Caroline Hacques complète le podium en 1h01’46.