Les 4h Endurance USN, course de VTT en binôme, auront permis aux jeunes de s’illustrer. La forêt de Daruty, qui avait pris des allures de piste de cross-country samedi dernier, a vu la victoire du jeune tandem Sébastien Tyack et Grégory Piat.
Ils sont nombreux ceux qui ont tapé dans l’oeil lors des 4h d’endurance USN. Une course particulièrement dure, avec des mini-chronos à chaque tour. Le principe est simple : une équipe de deux coureurs doit faire le maximum de tours de circuit en quatre heures.
À ce petit jeu, Sébastien Tyack et Grégory Piat ont mis tout le monde d’accord. 28 tours effectués en 4h05’14. Rien que ça ! Même le tandem Gabriel Mayer-Olivier Cron ou encore le duo Lincoln-Halbwachs n’ont pu suivre. Si la paire Mayer-Cron a mis 4h02’12 pour faire 27 tours, Lincoln et Halbwachs, eux, ont bouclé 27 tours en 4h03’31.
Mais ce n’est pas la seule performance notable de la journée de samedi. On notera également celle d’Alexandre et Béatrice Mayer, deuxièmes de la catégorie mixte, avec 21 tours en 4h07’15. Les vétérans Liam Somers et Mathieu Rivet ont aussi fait forte impression, avec 26 tours en 4h 01’47. Michel Mayer et Christophe Gérard — qui avait changé de partenaire pour l’occasion — terminent deuxième chez les vétérans avec 25 tours en 4h07’12.
Par contre, Yannick Lincoln continue de faire cavalier seul en tête de la Snowy Series en VTT. Avec une troisième victoire remportée lundi au Domaine Madame Laurent, il consolide un peu plus sa place de leader dans cette mini-ligue, qui prendra fin avec le Rando Raid.
Le Domaine Madame Laurent porte chance à Lincoln. En trois sorties sur ce parcours, il a connu deux victoires et une deuxième place (en 2010), la faute à un saut de chaîne. Mais cette année, il n’y a pas eu de remake malheureux. D’ailleurs, à voir son chrono, on pouvait se demander ce que ses adversaires pouvaient bien faire pour espérer l’empêcher de gagner.
Sébastien Tyack, jeune prometteur, n’y a vu que du feu. Il a dû fournir des efforts pour rester dans le sillage de Lincoln. 1h40’18 pour l’aîné, 1h44’29 pour le plus jeune. L’écart est assez conséquent. Derrière le duo de tête, on retrouve Gabriel Mayer, surprenant troisième, devant Liam Somers.
Chez les minimes, Alexandre Mayer continue toujours son petit bonhomme de chemin. Invaincu depuis le début de la Snowy Series, il est bien le minime à avoir fait la plus forte impression.