Cette année, parmi les équipes mauriciennes qui participeront au Cape Epic, on retrouve celle que forment Arnaud de Commarmond et Pascal Pilot. Leur particularité : ils feront le déplacement à leurs frais. Mais ce sera pour une bonne cause. Les deux coureurs représentent Hemophilia Mauritius, une association qui vient en aide aux personnes atteintes d’hémophilie (anomalie de la coagulation sanguine).
Qu’est-ce qui a motivé la décision de ces deux vététistes ? En fait, Arnaud de Commarmond a déjà aidé Hemophilia Mauritius dans le passé. Mais il sentait qu’il pouvait encore mieux faire. « Disons que ça fait quelque chose de voir des humains souffrir. Je me suis demandé ce que je pouvais faire. Et c’est comme ça que l’idée est venue », confie-t-il.
Comment compte-t-il user de son passage au Cape Epic pour aider l’association ? « C’est une course médiatisée, suivie par des millions de gens. Alors, si ça peut aider l’association, on est preneurs », soutient-il. Il est rejoint dans son idée par Pascal Pilot. « En fait, l’association Hemophilia Mauritius n’est pas très connue. Or, pour qu’ils bénéficient d’une aide quelconque, il faut être visible », explique ce dernier. D’où leur idée.
Pour le Cape Epic, ils auront des maillots aux couleurs de l’association. « Nous les présenterons ce dimanche. » Et les deux compères se sont fixé comme objectif de terminer la course. « Ce sera dur, mais quelque part, on veut montrer que Hemophilia Mauritius existe », souligne Arnaud de Commarmond. Fait particulier, les deux vététistes feront le déplacement à leurs frais. « Toute somme que nous récolterons sera reversée à Hemophilia Mauritius », avancent les deux amis.
Sur les deux, on connaît bien Arnaud de Commarmond. Lui, c’est l’homme aux deux Cape Epic complétés, à chaque fois avec un partenaire différent. La première fois, c’était en 2007, aux côtés de Yannick Lincoln. Ils ouvraient l’ère de cette course sud-africaine à Maurice. En 2011, c’est aux côtés de Christophe Lincoln qu’il concourrait et finissait. « Avec deux Cape Epic dans les jambes, je pense que je peux relever le défi. »
Mais pourquoi avoir choisi Hemophilia Mauritius plutôt qu’une autre ? « En fait, à travers ma firme, j’ai choisi de les parrainer sous le CSR. Mais si vous voulez savoir pourquoi nous avons choisi Hemophilia Mauritius, disons que c’est un coup de coeur », avance Arnaud de Commarmond.
Pascal Pilot, lui, est moins connu. Pour cause ! Il ne fait pas de VTT de compétition. « C’est plutôt pour le fun. Mais j’ai des amis qui ont des enfants atteints de cette maladie. Et je n’ai pas pu rester insensible à cela. »
Alors, pour lui, le défi sera double. Déjà, terminer le Cape Epic. Mais aussi se dépasser. « Vous savez, le plus dur, c’est de garder une discipline. Qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il vente, on doit pouvoir se lever à 4h du matin et faire cinq ou six heures de vélo. Mais finalement, le jeu en vaut la chandelle. »
Or, même si le défi est de taille, la force qui anime les deux vététistes est grande. « On s’est dit qu’on pouvait aider en donnant un peu de notre temps. Je pense que là, on pourra les aider », espère Arnaud de Commarmond.
L’aventure a commencé pour les deux amis. À un peu plus d’un mois de l’échéance, ils sont à une moyenne de cinq heures d’entraînement par jour. « Il faut se garder motivés, parce que sans entraînement on n’arrivera pas à faire grand-chose. Si on rate une séance, c’est une chance de terminer le Cape Epic qui s’envole », lâche Pascal Pilot.
C’est le seul rendez-vous qu’ils ne voudraient pas rater…
__________________________________________________________________
Hemophilia VTT Cup ce dimanche
Ce dimanche, le domaine de Wolmar accueillera les vététistes pour une course bien particulière : la Hemophilia VTT Cup. Cette course servira de fund raising pour Hemophilia Mauritius, qui oeuvre pour aider les gens atteints de cette maladie.
L’épreuve comprendra un circuit de 9 km, à parcourir quatre fois pour les plus chevronnés, trois fois pour ceux qui se sentent en forme et deux fois pour le fun. Et une petite course de 2 km pour les plus petits. Les départs seront donnés à 9h.
Par contre, la journée elle-même sera axée sur les dons. Des feuilles de donation seront distribuées au public et un stand de restauration est prévu pour ceux qui feront le déplacement. À noter que tous les dons iront à l’association Hemophilia Mauritius, qui souhaite se doter d’infrastructures adéquates pour le traitement des patients atteints de cette maladie.