Après Julien Absalon, l’un des plus beaux palmarès du VTT cross-country, l’organisation de l’Omnicane Southern Tropical Challenge (OSTC) s’apprête à recevoir l’Allemand Karl Platt et son camarade Thomas Dietsch de la team Bulls, anciens vainqueurs du Cape Epic, course de VTT en binôme, qui se dispute en Afrique du Sud. La course se tiendra cette année du 27 au 30 novembre prochain.
Il faut savoir que Thomas Dietsch, champion de France de VTT marathon, est déjà venu à Maurice l’année dernière, pour disputer la course de fin de saison. L’année dernière, il avait pour partenaire le Français Jeff Bossler. En 2014, Dietsch s’associera à Karl Platt pour tenter de gagner l’OSTC, une course de VTT en binôme également, basée sur le principe du Cape Epic.
« Ces grands noms du VTT viennent nous rappeler la croissance qu’a connue la course depuis ses débuts », lance Yannick Lincoln, responsable de l’organisation, tout heureux d’accueillir des vététistes de cette trempe. En effet, après Julien Absalon, Stéphane Tempier, David Kinjah, l’organisation accueillera donc des vététistes de calibre. « Ce qui donnera un autre cachet à la course, évidemment ».
Mais en aval de la présence des deux vététistes — Yannick Lincoln ne dit pas si d’autres professionnels se joindront à la course — l’état-major de l’OSTC a décidé de remettre un prix à la meilleure équipe 100 % mauricienne. En fait, il s’agit de maintenir l’intérêt des Mauriciens pour cette course. « S’il y a trop de concurrence, cela pourrait décourager les paires locales. Donc, nous avons pensé à récompenser les coureurs locaux », explique Yannick Lincoln.
Cela dit, le duo de la Team Bulls ne sera peut-être pas le plus fort. « Ils reviennent d’un break. Donc, ils ne seront pas forcément au top de leur forme ». Il semblerait que Julien Absalon a fait une énorme publicité à la course lors de son passage l’année dernière. Ce dernier postait régulièrement des tweets autour de la course. « Nous sommes fiers d’avoir pu attirer ces noms du VTT mondial. L’organisation est reconnue à sa juste valeur », explique Yannick Lincoln.
Cette année, le format de la course va changer. Bien que le nom indique qu’elle se déroulera dans le sud du pays, les organisateurs prévoient de faire voyager les participants aux quatre coins de l’île. « Nous allons déplacer la course au nord, au sud, à l’est et à l’ouest ».
Pour ce qui est du parcours, il devrait faire une vingtaine de kilomètres en moins, comparé à celui de l’année précédente. En effet, selon les calculs, la course devrait faire dans les 180 km. Le prologue sera long de 8 km et les autres étapes varieront entre 60 et 65 km. « Nous avons travaillé sur les étapes depuis le début de l’année. Maintenant, nous pouvons dire que tout est prêt ».
Comme tous les ans, plusieurs maillots distinctifs seront mis en jeu. Le jaune ira aux leaders chez les messieurs, le rouge aux leaders du classement féminin, les Masters (plus de 40 ans) seront vêtus de vert et le tandem mixte (homme-dame) sera paré de bleu. On note cependant l’absence du maillot blanc des leaders jeunes. « Nous n’avons pas suffisamment de paires pour espérer établir un classement. Mais cela peut changer », conclut Yannick Lincoln.