Les vététistes mauriciens engagés au Cape Epic, qui a commencé dimanche dernier en Afrique du Sud, font mieux que survivre. La Hemophilia Mauritius entre dans le Top 100, la team Horizon se retrouve à la 105e place et les Mauritian Demons sont remontés au 116e rang. Seuls les Mauritius Old Stars perdent quelques places.
Encore une fois, la bonne opération de la journée est à mettre à l’actif de Hemophilia Mauritius. 20 places de remontées, du 114e rang au 94e, et ils peuvent dire que la journée s’est bien passée. C’est leur chrono de 5h36’10 pour les 119 km de la course qui leur permet de rentrer dans le Top 100. Temps combiné des trois épreuves : 14h09’04 et une 134e place au classement général.
Derrière eux on retrouve Harold Mayer et Sébastien Bax de Keating. Eux aussi ont effectué une remontée significative, avec 17 places de gagnées au terme des 119 km. De la 122e place, ils sont maintenant 105e au classement masculin, après avoir passé 5h41’17 sur leurs vélos au cours de l’étape d’hier. Côté général, ils sont désormais 153e, avec 14h15’11.
Les deux Mauritian Demons sont eux aussi remontés au classement. Lawrence Wong et Sébastien Hacques ont mis 5h51’08 pour boucler les 119 km de l’étape. À l’issue de ce parcours, ils grimpent de 33 places dans le classement, passant ainsi de la 149e place au classement masculin lundi, pour se retrouver 116e mardi après-midi. Tout comme au classement général, où ils sont remontés à la 179e place, après avoir été 242es lundi.
Les deux Mauritius Old Stars, eux, ne semblent pas connaître la même fortune que leurs camarades de voyage. 51es à l’issue de la première étape, Christophe Gérard et Liam Somers redescendent au 65e rang hier du classement vétérans, après avoir terminé l’étape en 6h04’09. Et leur temps combiné pour les trois épreuves, 14h37’00, leur fait perdre 20 places, descendant de la 200e à la 222e place.
Gros changement en haut du classement, avec les Bulls de Karl Platt et Stefan Sahm qui s’emparent du jaune. Songo Specialized, leader jusqu’à hier, rétrograde à la troisième place, après avoir fait un temps de 4h21’15, soit deux secondes de plus que les Bulls. Au général, donc, ce sont les Bulls qui sauvent leur place de leader pour une différence de 1’19. Une lutte âpre qui s’annonce en haut du classement.
La journée d’aujourd’hui s’annonçait assez dure pour les huit Mauriciens, qui ont eu à parcourir 149 km dans la brousse sud-africaine, avec comme point fort 2900 m de dénivelés positifs.