Les vététistes, tous âges confondus, sont conviés du 30 septembre au 2 octobre au Coast 2 Coast MTB Challenge, parrainé par la marque Falke. Une course de VTT en binôme, qui s’inscrit dans la lignée directe des plus grandes du genre, dont le Cape Epic et le Hill 2 Hill en Afrique du Sud et le Trans Alp en Europe.
L’organisateur, Christian Desjardins, de CRA World Events Management, a tenu un point de presse au Café du Vieux Conseil pour présenter cette course appelée à émuler les grandes courses de ce style. « L’idée d’organiser une telle épreuve nous est venue en étudiant les grandes courses de VTT marathon à travers le monde, et plus particulièrement en Afrique du Sud », déclare Christian Desjardins, responsable de CRA World Events Management.
Le Coast 2 Coast MTB Challenge débutera donc le 30 septembre pour prendre fin le 20 octobre. Une course qui verra la participation de plusieurs binômes étrangers et dont le départ sera donné à Savinniah dans le Sud. 175 km et deux plus tard, les vététistes se retrouveront à Beau Plan pour l’arrivée de la première édition du Coast 2 Coast MTB Challenge. « Pour la première édition, nous avons eu droit au parrainage de la marque Falke. »
Cette course est appelée à grandir, à en croire Christian Desjardins. « Nous voulons faire du Coast 2 Coast MTB Challenge le Cape Epic Mauricien et souhaitons voir tous les vététistes à travers le monde y participer un jour. »
Les organisateurs ont prévu cinq classements (général, dames, -21 ans, +40 ans et mixte). Mais contrairement aux courses à étapes, les leaders aux classements généraux du Coast 2 Coast ne porteront pas de maillots distinctifs. « Ils auront une plaque de cadre pour leur catégorie », explique Bernard Lecourt, autre membre de l’organisation.
Cette idée est venue du fait que certains coureurs insistent pour porter les couleurs de leurs sponsors ou club. « Là, je pense que ce sera plus facile pour eux de montrer les couleurs de leur sponsor ou de leur club », avance Bernard Lecourt.
Par contre, cette course est ouverte à la grande masse. Pour cela, les organisateurs, dont Bernard Lecourt, concepteur du parcours, ont opté pour un tracé relativement plat pour ces trois étapes. « Il n’y aura ni montée de Chamarel ni Bel Ombre et aucune grande difficulté pendant la course. »
La course empruntera donc la côte sud pour rallier la côte nord. « Les coureurs passeront par divers endroits, dont Le Souffleur, la Cambuse, Midlands Dam. C’est sans grande difficulté. »
La dernière étape sera une étape ouverte à tous ceux qui ne pourraient pas faire la course dans sa totalité. « J’espère que les vététistes répondront présent en masse », conclut Christian Desjardins.