Un nouveau défi attend Aurélie Halbwachs et sa partenaire sud-africaine Yolandi du Toit, qui s’attaqueront au Craft Bike Transalp du 13 au 20 juillet. Elles bénéficieront du soutien financier de la compagnie Velogic pour cette course de vélo tout terrain qui se tiendra dans les Alpes. Le départ aura lieu à Mittenwald en Allemagne alors que l’arrivée sera jugée à Riv del Garda, en Italie. La distance totale est de 650 km, comprenant 18,000 à 20,000 m de dénivelés.
Denis Hung, Country Manager de Velogic, a, lors d’une conférence de presse tenue au siège de la compagnie à Mer Rouge, fait ressortir que l’entreprise a à coeur le développement du sport dans son ensemble. « Outre l’engagement que nous avons vis-à-vis de nos employés à l’instar de Jessica Jocelyn (Kick-Boxing), Pascal Ladaub (Cyclisme) et Antonio Vieillesse (Athlétisme), la compagnie veut encourager les jeunes dans leur engagement sportif et c’est dans cette optique que nous avons choisi de parrainer Aurélie Halbwachs et Yolandi du Toit pour ce grand défi », souligne-t-il.
Aurélie Halbwachs a, pour sa part, tenu à remercier Vélogic pour son sponsorship. « Je ferai mon maximum avec ma coéquipière pour défendre au mieux les couleurs de Velogic et du quadricolore national. Yolandi du Toit me rejoindra en Allemagne cinq jours avant le départ de la course pour que nous puissions nous préparer comme il se doit. Je tiens à spécificier ce n’est pas uniquement un défi sportif mais aussi une aventure humaine, un moment de partage avec des vététistes venant du monde entier. Je compte m’aligner à deux courses de cross-country UCI le 30 juin aux Pays-Bas et le 6 juillet en Belgique avant le coup d’envoi du Craft Bike Transalp. Ce sera l’occasion pour moi d’effectuer quelques réglages », indique notre interlocutrice. À noter qu’Aurélie Halbwachs quitte le pays mercredi.
Vishal Nunkoo, le Chief Executive Officer de Velogic, croit beaucoup en l’esprit d’équipe. »Trois des valeurs de l’entreprise sont l’agilité, la passion et être le numéro 1. Personnellement, je trouve que le vélo est le sport qui se rapproche le plus de notre secteur d’activités. Nous pensons que le monde du travail a beaucoup à apprendre des sportifs de haut niveau et à travers ce partenariat, nous voulons augmenter notre visibilité en Europe », fait-t-il ressortir.