Le leader du peloton mauricien Yannick Lincoln va axer son début de saison sur le vélo tout terrain (VTT). Cela pour une raison bien simple : la tenue probable des Championnats d’Afrique de la spécialité à Maurice au début du mois de mai.
« Ma saison 2012, du moins la première partie, dépendra grandement de la tenue des Championnats d’Afrique de VTT qui sont sensés avoir lieu à Maurice début mai. Je vais mettre toutes les chances de mon côté », lance-t-il.
La saison locale de VTT qui débute ce matin sera plus riche pour mieux préparer cet important rendez-vous justement. « Il y aura plus d’épreuves au niveau local mais je ne sais pas si ce sera suffisant pour battre les Sud-Africains et les Namibiens », ajoute notre interlocuteur qui avoue n’avoir pas eu suffisamment de temps pour s’entraîner convenablement ces dernières semaines.
Mais pour l’heure, un souci demeure quant à la tenue des championnats à Maurice. En effet, la commission VTT de la Fédération mauricienne de Cyclisme (FMC) n’a pas encore identifié le site qui accueillera cette compétition. Yannick Lincoln apporte son aide à la commission pour trouver ce site qui pourrait accueillir les deux spécialités au programme, soit le cross-country (XC) et la descente (downhill). Les possibilités sont assez réduites et l’Union cycliste Internationale (UCI) demande à ce qu’un certain standard soit respecté.
Quoi qu’il en soit, Lincoln espère vraiment que ces championnats auront lieu sur notre sol vu qu’elle pourrait lui offrir une opportunité de participer aux Jeux Olympiques à Londres. « S’agissant d’une éventuellement participation aux JO, tout va dépendre du nombre de places que l’UCI accordera. Et mes chances d’être présent à Londres dépendront grandement du plateau qui sera en lice », précise Lincoln. Il faut savoir que pour l’heure, trois pays africains sont déjà certains d’avoir au moins un représentant aux JO, en l’occurrence l’Afrique du Sud, la Namibie et le Rwanda.
Pour ce qui est de la saison sur route dont le coup d’envoi sera donné avec le Circuit du Champ de Mars le 4 mars prochain, Yannick Lincoln dira qu’elle ne présentera pas d’objectifs majeurs pour lui du moins lors des premiers mois. « Ce n’est qu’en deuxième partie de saison avec le Tour de Maurice, celui de la Réunion et les Championnats d’Afrique au Burkina Faso que les challenges se présenteront. D’ici là, je me servirais des courses hebdomadaires pour parfaire mon entraînement », conclut le double médaillé d’or des derniers Jeux des îles de l’océan Indien.