Le Rajiv Gandhi Science Centre (RGSC) a organisé vendredi de la semaine dernière une première soirée d’observation du ciel à Baie-du-Cap. Au programme: observation de la Lune et de ses cratères, de la planète Saturne et des constellations, le tout avec des explications des officiers du RGSC. Une soirée de découvertes, d’enrichissement à laquelle petits et grands, néophytes ou passionnés, ont été conviés sur la plage publique.
C’est une caravane pas comme les autres qui arrive à Baie-du-Cap en ce soir de vendredi 22 juin. Une caravane qui, si l’on ose dire, transporte l’univers en son sein. Après Chamouny, Olivia, Camp Chapelon et Cottage, elle continue de sillonner différentes régions de l’île avec comme seul but de mettre la science — plus précisément l’astronomie — à la portée de la population. Le Rajiv Gandhi Science Centre, un organisme parapublic, travaillant sous l’égide du ministère de l’Éducation tertiaire, de la Science et de la Recherche a pour objectif de promouvoir la science et la technologie, d’encourager des activités scientifiques dans le but de rendre les sciences plus accessibles au grand public. Ainsi vendredi, leur destination était Baie-du-Cap pour une observation nocturne du ciel avec ses habitants afin d’éveiller leur intérêt à l’astronomie et de les aider à acquérir les notions de base de cette science.
Pour qui s’initie à l’astronomie, il y a beaucoup à découvrir certes. Le RGSC a voulu ainsi présenter au public présent les prolégomènes sur cette autre monde qui nous entoure quand nous levons les yeux vers le ciel et les astres qui peuplent l’univers. Mais les connaissances théoriques ne sont pas tout ; l’astronomie consiste aussi à observer, à se donner du temps pour ça. Les habitants de Baie-du-Cap ont eu le bonheur, vendredi dernier, de voir le ciel de plus près grâce aux télescopes que le RGSC a mis à leur disposition. 
La météo ne nous octroyant pas un ciel serein, la soirée d’observation a débuté avec la projection d’un film documentaire d’une trentaine de minutes, intitulé « Les mystères de l’univers », portant sur les principes de l’astronomie. Dans un simple langage, accessible aussi bien aux enfants qu’aux adultes présents, ce documentaire présente le système solaire, les astéroïdes et les comètes, les phases de la lune et les éclipses, les étoiles ainsi que leur composition chimique, leur naissance, leur évolution et leur mort. Il parle aussi de l’origine de l’univers et de la formation des galaxies, de même que des instruments d’astronomie tel que le télescope. Cet instrument, vedette de cette soirée par excellence, car elle permet de rapprocher à notre vue ce qui se trouve à des millions de kilomètres de la Terre, a provoqué la curiosité des enfants.
La Lune s’est montrée capricieuse ce soir-là à Baie-du-Cap : telle une belle dame, elle s’est fait attendre. Aux alentours de 20 heures, lorsque les nuages commencent à se dégager, elle apparaît, brillante et pleine, pour le grand bonheur des enfants et des adultes qui devant la splendeur de l’astre du soir sont redevenus des enfants le temps de cette véillée de découvertes. Déjà impressionnant à l’oeil nu, là, au poste d’observation choisi par le RGSC, rien n’est plus émouvant que de découvrir ses cratères, si spectaculaires pour les enfants, par le truchement de trois télescopes de 10cm de diamètre ramenés par le Centre. Après la Lune, place à Saturne et ses magnifiques anneaux. Les gens se pressent autour des téléscopes pour la voir. Quelques amas d’étoiles apparaissent à nouveau et les constellations commencent à se dessiner. Des exclamations de surprise et d’émerveillement fusent de toutes parts dans le public.
Des cartes du ciel ont été distribuées ensuite à ceux qui étaient présents. Les officiers du RGSC leur a expliqué comment utiliser la carte pour localiser les différentes constellations à l’oeil nu et mieux juger de leur visibilité et positions à différentes heures. Puis, le public a pris place sous une marquise érigée sur la plage. A suivi un exposé avec l’aide de diaporamas au cours duquel ceux présents ont pu se familiariser avec, d’abord, le vocabulaire de l’astronomie. Ensuite on a évoqué la Terre (ses mouvements de rotation et de révolution autour du soleil), et les différentes planètes du système solaire, les étoiles (naissance, vie, mort), la Lune (ses mouvements, ses phases, sa conquête), et pour finir les planètes du système solaire. L’heure était aux questions-réponses : les enfants, curieux et enthousiastes, avide de découvrir les secrets de l’Univers, ont répondu correctement aux questions. Et en ont posé beaucoup.
Cette soirée dédiée à l’observation des astres touche à sa fin et nous sommes certains que les habitants de Baie-du-Cap regarderont le ciel autrement désormais. 
Cette introduction à l’observation du ciel cadre avec les objectifs du RGSC de vulgariser les sciences et la technologie et de rendre ses activités plus accessibles à la population mauricienne en organisant des activités scientifiques et technologiques à travers l’île. Elle propose des activités liées à la science réparties durant toute l’année, dans les différentes régions de l’île ainsi que dans des écoles à travers une caravane ambulante. «L’objectif du RGSC est de vulgariser la science et la caravane permet d’amener directement la connaissance (certes rudimentaire) vers différentes régions de l’île. Par exemple, aujourd’hui, le but est de faire connaître au public les sciences liées à l’astronomie», nous dit Hemraj Ramsurrun, Resource Officer au RGSC.
Le RGSC organise aussi régulièrement des ateliers de travail et des causeries à l’intention des élèves et du public.
À Bell Village où il se situe, le RGSC abrite des galeries interactives sur l’astronomie, la science, l’environnement, les ressources et les frontières de la technologie mais aussi des expositions temporaires sur le changement climatique, les inventions et découvertes ou les mathématiques.