Le jeune Yaseer Jafferally, un habitant de la Capitale, a succombé à ses blessures samedi à 9 h 45, faisant passer le nombre de victimes d’accidents fatals, survenus sur nos routes depuis début 2015, à 109. Son accident remonte au 28 octobre dernier, à 18 h 15, dans la région de Pailles. D’autre part, un accident à St-Aubin dimanche a fait trois blessés.
Yaseer Jafferally circulait le long de la Ring Road sur sa moto lorsqu’il en a perdu le contrôle et a fini sa course contre un poteau électrique. Grièvement blessé, il avait été admis aux soins intensifs de l’hôpital Jeetoo, où il a rendu l’âme 10 jours plus tard. Une autopsie pratiquée par le Dr Chamane, Police Medical Officer (PMO), a attribué son décès à des lésions crâniennes.
Trois blessés sont à déplorer après qu’un van transportant 15 passagers, tous des employés de l’hôtel Hermitage, est entré en collision avec une voiture sur la route principale de St-Aubin dimanche à 6 h 45. Deux passagers du van, âgés de 29 ans et 44 ans, ainsi que le conducteur de la voiture, âgé de 31 ans, ont été blessés et admis à l’hôpital Jawaharlal Nehru, à Rose-Belle. Leur état de santé n’est pas jugé grave.
Devant l’augmentation du nombre d’accidents fatals recensés sur nos routes depuis le début de cette année (+ 4,9 % au 3 novembre comparé à pareille époque l’an dernier, selon la Police Road Safety Unit), et ce, malgré les multiples campagnes de sensibilisation liées à la sécurité routière organisées à travers l’île, plusieurs opérations d’envergure ont été organisées afin de traquer les chauffards, notamment le Vehicle Check Point. Cette opération, lancée le 24 septembre dernier, implique des contrôles de véhicules roulant sur deux ou trois voies, sur les autoroutes M1 et M2. Les conducteurs sont avertis des contrôles en cours grâce à des panneaux de signalisation et des équipements luminaires. La TBU indique que du 24 septembre au 6 novembre, 6 498 véhicules ont été contrôlés et 1 014 infractions établies, desquelles 105 concernaient des tests d’alcoolémie positifs et 216 des infractions liées aux lumières interdites et phares aveuglants. Cette opération est accueillie favorablement par la TBU, qui a constaté une baisse du nombre d’accidents en ces lieux et un sentiment de sécurité chez ceux qui empruntent ces routes durant la nuit.