L’association Père Laval des Sans Abri Maison La Passerelle, située route Nicolay à Port-Louis, organise ce week-end une quête publique. Ce centre, qui a ouvert ses portes le 17 octobre 1996, s’occupe de la réinsertion des jeunes en difficulté et rejetés par leur famille. Ils sont issus généralement de familles brisées, sont ex-détenus ou sont référées par des foyers comme celui du Père Laval.
La Maison La Passerelle accueille actuellement 18 pensionnaires de milieu différents, dont sept ex-détenus, pour une durée de deux ans. Ils retournent ensuite dans leurs familles et reprennent leur place petit à petit dans la société. Cinq animateurs travaillent à temps plein au sein de cette association.
Josian Babet, membre fondateur et secrétaire de la Maison La Passerelle, lance un appel aux Mauriciens pour faire preuve de générosité durant la quête publique, qui a débuté hier et prend fin dimanche. L’argent recueilli sera utilisé pour aider les jeunes en difficulté. « Nous assurons aussi un suivi psychosocial à travers les animateurs », explique M. Babet.