Le week-end international hippique 2019 aura bien lieu les 30 novembre et 1er décembre. Six cravaches étrangères, dont parmi l’incontournable Maxime Guyon, plusieurs fois champion de ce rendez-vous devenu une tradition au Champ de Mars, et le vétéran Glen Boss, 50 ans et considéré comme l’un des meilleurs jockeys australiens de tous les temps. Un communiqué signé Mike Rishworth, CEO du Mauritius Turf Club, confirme la présence de « six top class international jockeys » dans le droit fil d’une tradition bien établie de ramener, le temps d’un week-end de courses, des top guns sur notre turf.

Le Français Maxime Guyon, figure très connue chez nous, sera le chef de file de la bande des six. 30 ans, plusieurs fois cravache d’or à ce meeting international, Guyon, professionnel depuis 2008, s’était déjà signalé parmi les Young Stars invités à l’époque au Champ de Mars. Actuellement, il est leader au championnat des jockeys en France. S

on compatriote Aurélien Lemaître, 29 ans, revient chez nous pour la deuxième année consécutive. Celui qui s’était illustré par un triplé lors de la seconde journée 2018 a monté un peu plus de 350 gagnants durant sa carrière, dont une bonne partie en Suisse.

L’Australie sera représentée par Glen Boss. Cette fine cravache qui chausse les étriers depuis 1986 n’a jamais évolué au Champ de Mars. Avec 1854 victoires à son tableau de chasse, dont 83 Groupe 1, ce vétéran s’est surtout fait un nom en gagnant trois fois de suite la prestigieuse Melbourne Cup en 2003, 2004 et 2005 avec Makybe Diva, et autant de fois le Cox Plate en 2005 avec (Makybe Diva, So You Think (2009) et Ocean Park (2012). Jason Collet, 28 ans, sera le porte-drapeau de la Nouvelle-Zélande. Apprenti champion en 2011-12 avec 82 victoires, ce light weight (53 kilos) a depuis fait son chemin, avec entre autres des victoires avec Rebel Dans (Groupe 1) et Invincibella.

Les couleurs britanniques sont défendues par le jeune Jason Watson, seulement 20 ans. Apprenti champion l’an dernier (111 gagnants), il s’est offert son premier Group 1 win en Italie, suivi d’un autre au Qatar. Il est jockey titulaire chez l’entraîneur Roger Charlton. L’Inde aura lui aussi un représentant en la personne de Chotu Singh Jodha.

Apprenti en 2006, il est passé pro deux ans plus tard et a évolué dans la plupart des hippodromes de la Grande Péninsule, remportant 750 victoires dont 50 courses de groupe. Il a régulièrement figuré dans le Top 3 durant ces six dernières saisons. Il s’offrit sa première réussite classique l’an dernier dans l’Indian Derby avec un outsider, Rochester. Il a enchaîné cette année avec le Pune Derby sur Trouville. Il a déjà été sacré jockey champion à Delhi.

Le Brésilien Manoel Nunes, qui est proche d’une première cravache d’or à Maurice (37 victoires à son actif dans le présent championnat), et le Mauricien Nooresh Juglall, actuel n°1 au classement des Mauriciens (22 victoires), devront rejoindre les six invités pour ce WEI 2019.