Wep ne s’exprime pas sur les ondes ni dans des articles de presse, mais prend position à travers un art exécuté sur le qui-vive et laisse aux autres les traces de ses idées picturales sur des surfaces insolites.
Ses créations ne se limitent pas aux bombes de peinture. Ses graf’ expriment un point de vue d’artiste engagé contre la négativité. Et font du communalisme, de la toxicomanie et de la violence des thèmes, sinon des cibles de prédilection. Plus que seulement atomiser des lettrines selon les canons du hip hop, Wep applique ses idées en utilisant des stickers découpés en grand format afin de les exposer aux passants.