L’enquête du Central CID sur les arnaques financières avec un préjudice d’un peu plus de Rs 1 milliard tente actuellement d’approfondir la liste du réseau des pasteurs aux millions avec le nouveau tournant amorcé depuis la fin de la semaine dernière. Ainsi, après les interrogatoires de Beemal Bissessur et de Sanjeev Lutchoomun, jugés très proches de certaines organisations religieuses, en détention policière depuis déjà quatre semaines, le pasteur Vijay Appadoo a été convoqué pour un interrogatoire Under Warning avec probablement une inculpation provisoire de Conspiracy pour conclure cet exercice.
En parallèle, les hommes du tandem Vuddamalay/Jangi accentuent la pression sur Sanjeev Lutchoomun en vue de retrouver les traces des Rs 640 millions collectées auprès des clients de White Dot International Consultancy Co Ltd. D’autre part, un mémo en date du 10 janvier dernier et adressé à des Financial Advisers (canvassers) de Sunkai Co Ltd jette un éclairage nouveau sur l’organigramme et la gestion au sein de cette société d’investissements opérant illégalement.
Avec les informations versées dans le dossier à charge, les responsables de l’enquête du Central CID se disent convaincus que les principaux animateurs de White Dot International Consultancy Ltd ont profité de la « moral persuasion » dont ils disposent en tant que prédicateurs pour abuser de la crédulité de leurs clients. Il devient de plus en plus évident qu’un élément commun se dégage entre deux des principaux suspects, Sanjeev Lutchoomun et Beemal Bissessur et une bonne partie de la clientèle dupée. À savoir, l’appartenance à une organisation religieuse bien structurée.
Une nouvelle étape dans la confirmation de cette « piste aux voies impénétrables » a été franchie ce matin avec l’arrestation du pasteur Vijay Appadoo, dont le nom circule en tant que client investisseur et canvasser depuis l’éclatement de ce scandale financier à la fin du mois dernier. La décision de procéder à l’interrogatoire de ce pasteur fait suite à des détails fournis par des suspects et agents proches de Sanjeev Lutchoomun. Mais à la mi-journée, très peu de détails ont transpiré de l’audition Under Warning de cet homme religieux.
D’autre part, le Central CID s’intéresse à tous les fichiers informatiques et également aux disques durs des ordinateurs et laptops appartenant ou sous le contrôle de Sanjeev Lutchoomun. L’objectif est de compiler des informations susceptibles d’intégrer l’Audit Trail engagé pour récupérer une somme de Rs 640 millions, représentant les placements de quelque 1 860 clients de White Dot. Ces dernières informations ont été confirmées aux enquêteurs par le principal concerné.