Définir une politique culturelle n’est pas l’affaire de quelques ateliers de travail. Coups de gueule et propositions de stratégies à adopter sont de sortie pour avancer les choses. La base de réflexion proposée par le ministère de tutelle n’est pas unanimement accueillie. Entre-temps, la culture prend une dimension économique. Le ton est déjà monté. Une nouvelle rencontre est prévue le 12 août.
“Zot pe dimann nou met nou pous lor enn dokiman kinn fini ekrir.” C’est l’opinion du plasticien Firoz Ghanty. La dernière rencontre du ministre des Arts et de la Culture Mukhesswur Choonee avec les artistes du pays a suscité une frustration. L’atelier de travail du samedi 27 juillet au Conservatoire François Mitterrand s’est apparenté à une assemblée où l’assentiment de ceux présents était recherché afin de valider le White Paper on Culture & Creative Industries in Mauritius Vision 2025.