Le Central CID, réagissant à la déclaration de Stéphan Tossé qui a allégué que Sunita Luchmun lui avait remis la somme de Rs 4,5 millions ainsi que des bijoux d’une valeur globale de Rs 300 000, a logé hier au tribunal correctionnel de Port-Louis une accusation de blanchiment d’argent contre celle-ci. Sunita Luchmun est la soeur de Sanjeev Luchmun, un des directeurs de Whitedot International Consultancy Ltd.
On se rappellera que lors d’une fouille effectuée le 1er juillet dans la résidence de la petite amie de Tossé, la police avait trouvé ladite somme d’argent ainsi que les bijoux. Stéphan Tossé, qui se présente comme un bouncer, était soupçonné de travailler pour le compte de Sanjeev Luchmun. Il était recherché par la police et c’est à la suite de la fouille et plus particulièrement ce qu’elle a donné qu’il s’est livré à la police.
Interrogé par la police, le prévenu avait laissé entendre que l’argent provenait de l’héritage que lui aurait légué son père. Pour ce qui est des bijoux, il avait dit qu’il les avait trouvé sur la plage à Pointe-aux-Sables.
Mais par la suite, il devait donner une autre version des faits, en balançant le nom de la soeur du directeur comme étant la source de ce qui a été découvert chez sa petite amie.
Le Central CID a procédé mardi à l’interpellation de Sunita Luchmun.