Ils seront dix au départ de cette épreuve longue de 1850m et réservé aux chevaux détenant un rating de 60 ou plus. Auteur d’une performance des plus encourageantes dans le Barbé, Ice Axe semble bien placé pour renouer avec le succès mais il lui faudra se méfier de Love Struck qui sur sa valeur sud-africaine, a largement la pointure d’une tel engagement.
Le porte-drapeau de l’écurie Hurlywood a progressé à chacune de ses sorties cette saison et semble retrouver graduellement ses automatismes. Sa course dans le Barbé n’est du reste pas passée inaperçue. Bien loti dans les boîtes de départ, Ice Axe n’aura pas de mal à se placer dans le dos de l’éventuel animateur qui pourrait être C Major avant de prendre le first run sur ses adversaires. S’il confirme ses progrès démontrés récemment, Ice Axe peut renouer avec le succès et permettre à Benedict Woodworth de débuter son aventure avec l’écurie Hurlywood sur une belle note.
Précédé d’une excellente réputation, Love Struck n’a pas encore justifié la confiance placée en lui jusqu’ici. Mais à l’image d’Ice Axe, sa prestation dans le Barbé a été un motif d’encouragement. Il retrouve un lot moins compétitif et l’allongement du parcours n’est pas pour lui déplaire. Avec un éventuel manque de rythme dans la course, on devrait le retrouver non loin des animateurs. Sur sa valeur sud-africaine, il a le droit de revoir ses ambitions à la hausse.
Facile vainqueur à sa dernière sortie, son compagnon d’écurie Diamond Light affronte en revanche une opposition plus coriace. Mais il aura pour lui de porter un handicap favorable et de bénéficier de l’apport de Fausto Durso. Pour garder ses chances intactes, Diamond Light a tout intérêt à se placer devant des chevaux qui, sur papier, lui sont supérieurs. On est d’avis qu’il peut le faire mais sa ligne extérieure risque de rendre sa tâche plus compliquée. S’il surmonte ce handicap et parvient à trouver les barres tôt — ce qui n’est pas gagné d’avance avec Ice Axe à son intérieur — Diamond Light, sur sa forme actuelle, peut donner du fil à retordre aux meilleurs.
Silver Flyer de l’écurie Allet n’est pas un sujet dénué de qualités. Sa course dans le Barbé en est la preuve. Il a été rallongé, ce qui est à son avantage. Silver Flyer a été essentiellement préparé à Floréal où son entourage s’est montré très patient avec lui. Il semble du reste dans de meilleures dispositions. De sa ligne extérieure, il n’aura d’autre choix que de venir de l’arrière. Mais un manque de train pourrait lui être préjudiciable. Cependant, on aurait tort de l’écarter.
Rudi Rocks retrouve un parcours plus à sa convenance après avoir tenté sa chance sur le kilomètre à sa dernière apparition. C’est un coursier qui hypothèque souvent ses chances au départ. S’il s’élance correctement, il peut aspirer tout au plus à une place.
En l’absence d’un véritable frontrunner, l’épreuve pourrait être lancée par C Major. Mais il n’a pas encore fait ses preuves à ce niveau et une place en fin de combinaison semble plus dans ses possibilités.
Code Rock semble mieux dans sa peau depuis quelque temps. Il sera cette fois associé à Avranche et son entourage s’attend qu’il coure en progrès. Il en est de même pour Parceval  qui devrait mieux se comporter sur la distance du jour.
Quant à Senor Versace et Seattle Ice, leur tâche ne s’annonce guère de tout repos.