Solar Star, c’est sans doute un nom dont on entendra beaucoup parler à l’approche du Maiden. Certes, on en est encore loin, mais en attendant, ce cheval a frappé un joli coup pour s’octroyer les Winter Stakes. On serait tenté de dire que Solar Star s’est imposé à la dure. Il a été contraint de faire l’extérieur durant toute la course, même si on doit concéder qu’il a couru caché. Il a eu à faire les extérieurs dans la dernière courbe et démarrer de loin et a trouvé les ressources pour continuer jusqu’au poteau. On peut aussi avancer qu’il avait l’avantage au poids face à certains de ses adversaires et que cela l’a sans doute aidé pour faire la différence.
Disco Al a terminé deuxième et il a eu tout à son avantage dans le sens où il s’est contenté de suivre à son rythme, alors que Vettel, lui, a essayé de mettre le feu aux poudres dans la partie initiale. Et là, on a trouvé que Karraar a eu à s’employer pour s’imposer en tant que leader. Il a par la suite eu l’occasion de reprendre son souffle et même faire de sorte que le tempo baisse quelque peu. Scotsnog l’a suivi à distance respectable et semblait capable à tout moment de faire la différence. Dans le dernier virage, il a pris un léger ascendant avant, sans doute, de ressentir son lourd handicap.
Disco Al a bien terminé. Il a pu devancer Scotsnog, mais a trouvé plus fort que lui sur sa route. Cette performance peut être considérée comme étant de bon augure pour la suite de la compétition, quand d’autres parcours rallongés seront au menu. Open Heir a été une déception. Pour notre part, on pensait qu’il avait encore besoin d’une course pour trouver les bons automatismes. Cela a peut-être été le cas. Autrement, il pourrait cacher un problème vu qu’ils étaient nombreux à penser qu’il réaliserait une bonne performance.
Bouclette Top n’a pas mal fait. Au fait, il a eu une course tranquille à l’arrière et ne s’est manifesté que quand certains étaient déjà battus. Néanmoins, on dira qu’il y a toujours un espoir de le voir briller. Karraar a eu certes à lutter quelque peu au départ. On peut aussi penser au syndrome de la seconde course après repos. Pour notre part, on se dirigera plutôt vers la tenue. Vu la façon dont il a cédé dans les derniers 200m, on pense plus que le parcours du jour était trop long pour ses aptitudes.