Alors que le nom de Top Jet était le plus chuchoté après ses prouesses dans la Duchesse, c’est finalement Skippyjon Jones qui s’est adjugé les Winter Stakes au terme d’une splendide accélération sous la selle de Swapneel Rama, le cavalier mauricien qui tient toujours la baraque pour l’entraînement Merven avant l’arrivée prochaine de Gérald Avranche, le remplaçant annoncé de Cédric Ségéon au poste de jockey titulaire.
Ils n’étaient plus que six partants à se disputer l’épreuve principale du 14e acte après le retrait de Bastille Day samedi matin pour cause de boîterie. Comme il fallait s’y attendre, Vettel se montra très intéressé par la position tête et corde mais il fit face à une certaine résistance de la part d’Everest qui semblait également convoiter la pole position. Le gris de Gilbert Rousset parvint à ses fins peu avant le premier passage du but alors qu’Ice Axe se faufilait à l’intérieur de la monture de Jeanot Bardottier qui avait délaissé la lice. Skippyjon Jones était quatrième avec Diamond Light sur son flanc. Le favori Top Jet, qui avait été l’auteur d’une mise en route moyenne, fermait la marche.
Derreck David contrôla parfaitement les opérations avant de mettre un nouveau coup d’accélérateur au bas de la descente. Vettel et Diamond Light furent alors sollicités pour rester au contact mais Ice Axe resta tranquillement caler à la corde. Une telle configuration n’aida en rien Skippyjon Jones qui n’eut pas le loisir de démarrer de loin comme il a coutume de le faire. Le favori Top Jet attendait, lui, patiemment la fin des false rails pour se manifester.
Everest avait encore toutes les cartes en main à l’entrée de la dernière ligne droite. Le trio de poursuivants composé de Ice Axe, Vettel et Diamond Light n’arrivait pas à enclencher et Swapneel Rama sur  Skippyjon Jones dut même rediriger sa monture vers l’extérieur pour ne pas gêner sa progression. Top Jet bénéficia d’un boulevard à la corde et commença à refaire du terrain mais Everest refusait de lâcher prise devant. Malgré toute sa ténacité, Derreck David ne put contrer la puissante accélération de Skippyjon Jones qui trouva son momentum au bon moment sous la cravache de Swapneel Rama pour reprendre le meneur sur les dernières foulées. Top Jet dut se contenter d’une modeste troisième place à l’arrivée.
Skippyjon Jones offre ainsi sa deuxième victoire dans une principale épreuve à Patrick Merven cette saison (NDLR : il était lui-même l’auteur de la première) et monte graduellement en puissance alors que le Ruban Bleu se profile à l’horizon. Pour peu que son entourage parvienne à le conserver dans cette forme jusqu’au jour-J, il ne fait aucun doute qu’il aura son mot à dire dans l’attribution de la troisième classique de la saison en septembre prochain. Les craintes d’avant-course de Brandon Lerena s’avérèrent au final fondées puisque Top Jet dut faire toute la course en queue de peloton et se retrouva avec trop de terrain à combler en fin de parcours, mais le gris de Ricky Maingard aura la chance de se racheter, tout comme Everest qui s’est battu jusqu’au bout. Notons également la fin de série pour Diamond Light qui termine pour la première fois de sa carrière mauricienne en dehors de l’argent, et ce à sa 36e tentative au Champ de Mars !
Le grand artisan de ce 14e acte n’est nul autre que Rye Joorawon qui s’est illustré par un joli triplé grâce à Nordic Warrior, Dunraven et Craftsman, portant ainsi son total à 14 unités pour le présent exercice. Fort de son doublé, Brandon Lerena (17 victoires) rejoint Jeanot Bardottier sur la plus haute marche du podium tandis que Derreck David demeure en embuscade avec 15 réalisations. Malgré sa journée blanche, Ramapatee Gujadhur tient toujours le haut de l’affiche avec Rs 4 996 500 de prix remportées mais la poursuite s’organise avec Patrick Merven, Gilbert Rousset et Ricky Maingard qui sont encore dans le coup avec plus de Rs 4 millions de stakesmoney chacun.