La version révisée du Workers’ Right Bill et de l’Employment Relations Bill va corriger les injustices de l’Employment Rights Act 2008. C’est ce qui ressort de la conférence de presse du Mouvement patriotique (MP), animée exclusivement hier par Alan Ganoo. Au chapitre des Jeux des îles, ce dernier a encensé les athlètes mauriciens pour leurs belles performances, mais a fustigé les « désastres » du stade George V et de la billetterie.

Ces nouveaux projets de loi vont, selon Alan Ganoo, rehausser la dignité des travailleurs. « Moi qui ai été le conseiller légal des syndicalistes dans le passé, je ne peux qu’être agréablement surpris. Je leur dis bravo pour ce combat qui débouche sur l’amendement d’une loi qui donnait carte blanche aux patrons pour des licenciements abusifs. » Alan Ganoo a également félicité le ministre du Travail, Soodesh Callichurn, pour avoir « joué le jeu. »

En ce qu’il s’agit de la 10e édition des JIOI, Alan Ganoo, tout en se réjouissant de cet élan de patriotisme qui a submergé les Mauriciens, se dit « admiratif des sacrifices consentis par nos athlètes pour remporter autant de médailles. » Il exhorte les autorités à « saisir la balle et investir massivement dans le sport, qui aidera à combattre les fléaux et addictions de notre société. » Alan Ganoo a soulevé quelques points noirs lors de ces jeux. Selon ses informations, « la mauvaise gestion de la billetterie a fait l’objet de plusieurs plaintes à la Consumer Protection Unit. »

L’état « lamentable » du stade George V a également fait l’objet de critiques de la part du député, lequel demande au gouvernement d’exiger des comptes au contracteur. Évoquant l’affaire de la déportation de l’internaute Shameem Korimbocus de Dubaï à Maurice, Alan Ganoo soutient que « malgré les allégeances politiques du déporté, si je me fie à sa présence eu meeting du PTr, le Premier ministre Pravind Jugnauth devra faire une déclaration formelle concernant un épisode qui concerne également son fils de 11 ans. »
En revanche, le député souligne que « si jamais l’on découvre que c’est le gouvernement qui est derrière cette déportation, cette affaire pourrait prendre une tournure des plus déplorables. » Sur le volet politique, Alan Ganoo affirme que le MP est ouvert à plusieurs options en marge de l’élection partielle au N°7, mais reste persuadé que « cette échéance n’aura pas lieu, car ce serait de la folie de gaspiller de l’argent public pour qu’un député siège à l’Assemblée nationale que durant quelques semaines. »