Maurice accueillera du 6 au 9 septembre la troisième édition de la World Chinese Conference à laquelle participeront de hautes personnalités chinoises ainsi que les représentants d’une quinzaine de pays où la diaspora chinoise est présente. L’inauguration de la conférence par le Premier ministre Navin Ramgoolam aura lieu au Centre de conférence international de Grand-Baie dans la matinée du 6 septembre. À cette occasion, un représentant de Jin Fei fera le point sur le projet annoncé à Riche-Terre.
« L’organisation de cette conférence prendra cette année une dimension spéciale car elle coïncidera avec la célébration du 40e anniversaire des relations diplomatiques entre Maurice et la République Populaire de Chine et du centenaire de la Chinese Middle School », explique le président de la Fédération des sociétés chinoises, Tang Yun Sing. De plus, dans le but de consolider les relations économiques et commerciales et positionner Maurice comme une plateforme entre l’Asie et l’Afrique, un forum des affaires est prévu dans la journée du 6 septembre à Grand-Baie. Selon le principal responsable de cette manifestation, ce forum sera ouvert à tous les opérateurs mauriciens. Des frais de participation de Rs 2 500 sont prévus pour toutes les activités organisées dans le cadre de la conférence. Les Mauriciens de toutes les communautés sont invités à y participer.
L’organisation de cette conférence a déjà suscité beaucoup d’intérêt parmi les membres de la diaspora chinoise de la région. Ainsi, des personnalités représentant les chambres de commerce chinoises ou d’autres organisations associées à la Chine ont déjà confirmé leur présence. Elles viennent entre autres de l’Indonésie, de l’Afrique du Sud, de Beijing et Meizhou, en Chine, du Swaziland, de la Namibie, du Malawi, de l’Éthiopie, de la Côte d’Ivoire, de La Réunion, du Botswana, des Seychelles, de Hong Kong, de la Corée du Sud et de Singapour. Le gouvernement chinois pourrait déléguer un de ses membres alors que les maires de la cité de Xiamen et de la province de Fujian sont également attendus. Le directeur de la culture de Shanghai a aussi signifié son intention d’effectuer le déplacement à Maurice.
Par ailleurs, le Premier ministre prononcera le keynote address à la cérémonie d’ouverture. On s’attend également à ce que l’ambassadeur de Chine, Bian Yan Hua, prononce un discours et que Tang Yun Sing s’adresse à l’assistance. Des interventions de diverses personnalités internationales sont aussi attendues. La conférence, qui s’échelonnera sur deux jours, traitera des thèmes suivants : Chinese diaspora in the shaping of modern world ; Relation development between People’s Republic of China and Republic of Mauritius.
Le forum des affaires aura pour thème l’investissement, les relations diplomatiques, la culture et le tourisme. Le VPM et ministre des Finances Xavier-Luc Duval, le ministre des Affaires étrangères Arvin Boolell, le ministre de la Culture Mookhesswur Choonee et le ministre du Tourisme Michaël Sik Yuen interviendront à cette occasion. Ken Poonoosamy, directeur du Board of Investment, fera, lui, une intervention sur le thème « Mauritius, your gateway to Africa ». Karl Mootoosamy, directeur de la MTPA, parlera pour sa part de l’ouverture de Maurice aux touristes chinois alors que le représentant de Jin Fei fera le point sur le projet annoncé à Riche-Terre. Le président de la Chinese General Chamber of Commerce en Afrique, Wang Longshui, prononcera également un discours.
Fierté
Le centenaire de la création de la Chinese Middle School sera célébré au Heen Foh Hall à Port-Louis le samedi 8 septembre. L’événement sera marqué par une exposition de photos, d’un forum sur la promotion de la culture et de l’éducation chinoise à l’étranger. À cette occasion, le doyen de la faculté de Huawen de l’université de Beijing, Zhou Feng, prononcera une allocution et une extension de la Chinese Middle School sera inaugurée. Par ailleurs, une exposition de photos est prévue au Heritage Court.
La World Chinese conference sera marquée par un Gala Show vendredi le 7 septembre au J & J Auditorium à Phoenix. La veille, un banquet sera organisé en l’honneur des invités au Centre Swami Vivekananda. La conférence se terminera en apothéose par une Garden Party au château du Réduit dans l’après-midi du dimanche 9 septembre. Dans la matinée, le Premier ministre inaugurera la première phase de la Culture House à Baie-du-Tombeau qui a nécessité des investissements de Rs 60 millions.
Le président de la fédération des sociétés chinoises, Tang Yun Sing, ne cache pas sa fierté d’avoir été associé à l’organisation des trois conférences à Maurice. La première remonte en 1992 et s’est terminée par une manifestation populaire au Champ-de-Mars avec un spectacle inédit de dragons chinois qui avaient auparavant traversé les rues de Port-Louis. La deuxième conférence, en 2002, avait remporté le même succès, se souvient-il.
Tang Yun Sing a été nommé récemment président de la Chinese Speaking Union. Cette institution travaillera pour la promotion de toutes les langues chinoises parlées à Maurice dont le mandarin, le cantonais et le haka. Le haka est la langue la plus parlée parmi la communauté chinoise mauricienne dont la majorité est originaire de la province de Mexian. Tang Yun Sing, qui a travaillé pendant plusieurs décennies à la promotion et la préservation de la culture et des langues chinoises à Maurice, veut tout faire pour maintenir la présence de la culture chinoise à Maurice. Un de ses objectifs est d’introduire l’enseignement de la philosophie de Confucius dans l’île. « Ce sera une occasion de promouvoir les langues et la culture chinoises qui font partie intégrante de la culture mauricienne », conclut Tang Yun Sing.