Dans une lettre de remerciement à l’Association pour la promotion de la santé (APSA), Anders Dejgaard, directeur de la World Diabetes Foundation (WDF), a exprimé son appréciation pour le travail réalisé par APSA International au Botswana entre 2010 et 2013. Dans sa correspondance, il s’est dit satisfait de l’efficacité de la coopération entre son organisation et l’ONG mauricienne.
« Suite à l’augmentation rapide de la prévalence des maladies non transmissibles, le ministère de la Santé du Botswana a réalisé le besoin urgent de se pencher sur des stratégies de prévention. Il s’agissait de mettre en place un programme national pour l’éducation, le soin et le suivi des personnes atteintes de diabète. Grâce à son expérience de plus de vingt ans sur le sol mauricien, APSA International est ainsi devenu un acteur majeur dans la promotion de la lutte contre le diabète au Botswana », explique Audrey Hardy, la présidente de l’ONG mauricienne. Pour ce projet, APSA International a travaillé en étroite collaboration avec le département des maladies non transmissibles du ministère de la Santé du Botswana. Il s’agissait là du premier projet soutenu par la WDF dans ce pays. Les réalisations d’APSA pour ce programme national sont multiples. Outre la formation de professionnels en diabetes management, une trentaine de docteurs et infirmières ont été formés en « basic and advanced step by step foot care training ». Plus d’une centaine de professionnels de santé ont été encadrés pour éduquer le patient en self-management et un registre des diabétiques a été créé dans chacune des huit cliniques, totalisant plus de 4 000 patients à la fin du projet, entre autres. « Malgré le retard initial, tous les objectifs ont été atteints. L’APSA compte désormais comme un partenaire très fiable et toute future coopération est à prévoir », a conclu le directeur de la WDF. Audrey Hardy estime qu’il s’agit là « d’expériences enrichissantes ».
APSA indiqué également que ce n’est pas la première fois que l’ONG mauricienne est sollicitée pour son expertise au plan international. En 2007, le Burundi avait signé un accord avec APSA International pour la mise en place et la coordination sur trois ans d’un programme d’éducation visant les personnes diabétiques et à risque.
Le gouvernement du Botswana avait signé un accord avec APSA International en avril 2010 dans le but d’améliorer les soins aux personnes atteintes du diabète et de prévenir les complications du pied diabétique. La WDF a financé APSA à hauteur de USD 584 513 pour ce projet d’un montant global de USD 1 046 013.