Pour marquer le World Heart Day, le Public Officers and Welfare Council, en collaboration avec le ministère de la Santé, organise à partir de ce matin un Health Screening Programme de trois jours. Quelque 20 000 fonctionnaires ont signifié leur intention de participer à cette activité.
« Le ministère de la Santé doit changer sa manière d’opérer. Il nous faut sortir de l’hôpital pour aller dans les usines, les bureaux, les champs… » C’est ainsi que le ministre de tutelle, Lormus Bundhoo, justifie la collaboration de son ministère à une telle activité. Avec une population vieillissante et un taux de Mauriciens atteint de diabète s’élevant à 23 %, le ministère ne peut travailler seul pour renverser la tendance, ajoute-t-il. Le partenariat avec le ministère de la Fonction publique pour ce Health Screening Programme témoigne de la bonne direction sur laquelle le ministère s’est engagé, soutient-il. Lormus Bundhoo rappelle qu’un partenariat similaire existe déjà avec le ministère de l’Emploi et des Relations industrielles, qui permet à 50 000 employés de la zone franche de passer des examens médicaux. Dans le même souffle, il annonce la création d’une unité cardiaque à l’hôpital de Flacq au coût de Rs 170 M.
Le ministre de la Santé se dit préoccupé par la situation concernant le diabète. D’autant que la maladie est héréditaire et que le taux de personnes atteintes est à la hausse. Lormus Bundhoo en appelle à plus de vigilance au niveau de la prévention. « Je peux avoir le plus gros budget possible pour le ministère de la Santé, mais je n’arriverai pas à renverser la tendance. C’est à vous de faire l’effort nécessaire en adoptant de bonnes habitudes alimentaires et en faisant des exercices physiques. » Le ministre fait remarquer que dans le passé, nos aînés faisaient des activités physiques de par la nature de leur travail. « De nos jours, nous continuons à manger les mêmes choses que nos grands-parents, mais nous ne faisons pas d’activité physique. » Lormus Bundhoo se prononce également en faveur de l’éducation physique comme activité obligatoire à l’école.
Le ministre aussi sa préoccupation concernant la consommation d’alcool à Maurice. « Cela m’a choqué d’apprendre que les Mauriciens consomment 36 millions de bouteilles de bière et 16 millions de bouteilles de rhum par an. Ce chiffre est alarmant pour une population de 1,2 million. »
Prenant également la parole à cette occasion, le ministre de la Fonction publique Sutyadeo Moutia a félicité les fonctionnaires pour leur contribution au développement du pays et dit son souci de leur permettre d’évoluer dans un environnement professionnel sain. Il a annoncé la création d’un service de conseil à son ministère, pour être à l’écoute des employés de la fonction publique.
Au cours de ce Health Screening Programme, les fonctionnaires auront la possibilité d’effectuer des dépistages du diabète, de l’hypertension, du cancer du sein et du col de l’utérus ainsi que des tests de facultés visuelles.