Familiariser les Mauriciens à l’utilisation des outils et logiciels disponibles en ligne pour la valorisation et la promotion de la langue hindi. C’est objectif fixé par trois experts de la Grande Péninsule qui ont, pendant cinq jours, animé un atelier de travail au Rajiv Gandhi Science Centre de Bell-Village. Une initiative à mettre au crédit du World Hindi Secretariat, qui multiplie ses activités depuis la nomination de Poonam Juneja comme secrétaire-général, et celle de son adjoint, Gangadharsing Sooklall.
Cet atelier de travail a vu la participation de trois experts en informatique, dont Purnima Varman, Balendra Dadhich et Lalit Kumar. La première nommée est une journaliste de carrière qui a obtenu plusieurs prix prestigieux, dont le Pravasi Media Samman décerné par l’Indian Council for Cultural Relations, le Jayjaywantee Samman Hindi Gaurar Samman et le Moturi Satyanarayan Puraskaar. Elle collabore régulièrement avec les journaux à grand tirages que sont l’Amrit Prabhat, le Jansatta, le Rajasthan Patrika et Monarama.
Balendu Dadhich possède lui aussi un palmarès très éloquent. Il a obtenu du gouvernement indien le Delhi Government Knowledge Technology Award pour sa contribution au domaine social. Il est également l’éditeur du portail prabhasakshi.com et a grandement contribué à créer une logistique visant à promouvoir la langue hindi à travers le système Madhyam. Balendu Dadhich nous a déclaré avoir mis en place la norme Unicode (la norme informatique qui vise à permettre le codage de texte écrit, NDLR) pour les caractères de la langue hindi, qui a été intégré dans le réseau Microsoft pour l’apprentissage, le traitement de textes et les échanges en courrier dans cette langue. Il s’est réjoui de pouvoir partager ses connaissances sur les technologies informatiques aux Mauriciens : « L’informatique est aujourd’hui devenue un outil très important pour les blogs, les magazines et les journaux en ligne. » Selon lui, le but de cet atelier de travail est de motiver les Mauriciens à apprendre le hindi en utilisant les facilités disponibles sur le net.
Lalit Kumar a pour sa part travaillé aux Nations unies sur plusieurs projets en tant que spécialiste de l’informatique. Il démissionne des Nations unies en 2006, après avoir obtenu une bourse du gouvernement écossais. Lalit Kumar a ainsi obtenu un MSc avec distinction de l’université Heriot-Watt. C’est un passionné de littérature en hindi, de web application development et de web community development. Notre distingué visiteur est aussi le fondateur du journal en ligne Kavita Kosh, qui reçoit la visite d’environ 150 000 internautes mensuellement.
Poonam Juneja a exprimé sa satisfaction quant à l’intérêt démontré par les participants pour l’utilisation de logiciels dans l’enseignement et la promotion de la langue hindi.