La gastronomie thaïlandaise n’est pas uniquement représentée par le Tom yam kung, la traditionnelle soupe aux crevettes, mais se démarque aussi par ses saveurs et ses ingrédients originaux. S’il y a un restaurant hôtelier qui maîtrise l’art de cette cuisine, permettant à ses convives une escapade culinaire, c’est bien le restaurant East LUX* du Morne. Et c’est sans surprise qu’il s’est vu récemment décerner le titre de “Meilleur restaurant thaï en Afrique” par le World Luxury Restaurant Award 2016. Le mérite revient grandement à son chef Suksan Supprasert et à sa brigade. Dans sa cuisine, l’invité a droit à une découverte visuelle riche d’odeurs et de saveurs.
Lorsque le chef Suksan s’exprime, ses yeux brillants laissent percevoir sa passion pour la cuisine thaïe que lui ont transmise ses aïeuls. Les plats mitonnés par Suksan sont comme des clichés de son enfance, lui rappelant le temps où il avait la permission de sa mère et de sa grand-mère de goûter à leur cuisine généreuse. Avec lui, on se familiarise avec de nouveaux ingrédients, découvrant ainsi une autre culture. Ce chef nous invite dans son univers et, sous nos yeux ébahis, nous apprend à mitonner des saveurs subtiles. Il est capable de réaliser des plats différents, d’adhérer à une gastronomie raffinée en se délectant de parfums et de senteurs de son pays qu’il distille autour de lui. La clé de sa réussite relève de sa manière d’embarquer ses convives dans la culture thaïlandaise de par la composition de ses assiettes de même que ses plats aux parfums épicés. Le chef Suksan reste une énigme pour ses clients et rit de bon coeur devant leur questionnement face à sa remarquable maîtrise. En effet, il manie subtilement les nouilles pour qu’elles aient un effet croquant en bouche, accommode ses préparations à ses épices, telles le curry et la coriandre, alors que dans un autre plat, le crabe et les crevettes attendent patiemment leur reconversion en saveurs exotiques. Le moment de la préparation demeure mémorable.
Apprendre que le chef Suksan a enlevé haut la main le premier prix dans la catégorie cuisine thaï lors d’une soirée tenue le 18 juin dernier au Grand Hôtel Kronenhof Pontresina, en Suisse, n’est nullement une surprise. À l’affût de nouveautés culinaires thaïes et à l’écoute de sa clientèle, les recettes du chef sont en constante évolution. Pour lui, pas question de croisements culinaires avec la cuisine thaïe… Sa devise est de mettre en exergue la culture de son pays.
À Maurice, le chef Suksan a largement gagné en assurance. Quand il ne revêt pas sa toque de chef, il se distingue par sa tenue élégante de même que son port de tête et son sourire qui plaisent. Le chef Suksan est entré dans la légende et le directeur général de LUX* Morne, Jérémie de Fombelle, parlera de ce prix « comme étant avant tout celui de la passion, de la générosité créatrice de l’authenticité et de la fidélité d’un homme ». Pour les clients du restaurant East du LUX* Morne, il a su recréer ce voyage d’explorations culinaires. L’explosion de saveur en bouche est le résultat final qui a su attirer son succès.