Dheeraj Seetulsingh, président de la National Human Rights Commission (NHRC), a envoyé hier à Rama Valayden, qui dirige le groupe de légistes qui milite pour une révision de l’affaire L’Amicale, un accusé de réception. L’avocat avait écrit une lettre au président de la nouvelle commission en date du jeudi 19 juin 2014, dans laquelle il lui disait que les quatre accusés ont été faussement trouvés coupables.
Dheeraj Seetulsingh a aussi confirmé à Rama Valayden qu’il a reçu la copie du rapport intitulé Wrongfully Convicted, un ouvrage publié par le groupe. Il a invité l’avocat à, dans un premier temps, « list out seperately the fresh and the compelling evidence on which the Petitioners rely ». De plus, il leur a demandé de lui faire parvenir une copie de la transcription du procès-verbal du procès. En dernier lieu, il informe Me Valayden qu’il prendra contact avec lui début juillet.
Soulignons que le rapport de groupe d’hommes de loi dirigé par Me Rama Valayden est soumis à la NHRC sous forme d’une pétition. L’avocat demande qu’elle fasse une enquête en vertu de l’article 4 (A) de la Human Rights Act, tel qu’il a été amendé par la Criminal Appeal (Amendment) Act de 2013. À titre d’indication à la Commission, le groupe souligne que les témoignages qui ont été obtenus à travers les films CCTV n’ont pas été soumis à la défense des accusés et le fait qu’ils n’aient pas fait l’objet d’une enquête appropriée, qui aurait permis d’arriver à la conclusion que sans aucun doute « the Amicale Four are innocent ».