En conférence de presse samedi, le leader de l’opposition a fait part de ses nombreuses interrogations sur l’affaire Betamax, s’agissant de l’embargo contre le Pacific Diamond, qui avait 40 000 tonnes de carburants, sur le compte de la STC, pour alimenter le pays.

Selon Xavier-Luc Duval, « c’est la maladresse d’Etienne Sinatambou » qui a poussé Betamax à agir en vue de protéger ses intérêts commerciaux. Cet inconvénient, soutient-il, coûte Rs 1,1 M par jour, aux frais des contribuables.

Lire la suite de l’article dans Le Mauricien du 11 décembre.