Le taux de croissance devrait être de 3,2 % pour cette année, alors que le taux d’inflation, estimé à 4,3 %, pourrait être inférieur aux prévisions. C’est ce qu’a affirmé le ministre des Finances et Premier ministre suppléant Xavier Luc Duval lors d’un point de presse ce matin. Par la même occasion, il a critiqué l’opposition, qu’il a qualifiée de démagogue et de déraisonnable. « Le gouvernement veut parler un langage de vérité », a-t-il soutenu, affirmant que « malgré les problèmes économiques dans le monde, Maurice reste résiliente ».
Le ministre des Finances, qui est rentré au pays samedi après avoir assisté à la réunion de la Banque mondiale et du FMI au Japon, a affirmé que ces deux institutions de Bretton Woods anticipent une légère reprise économique mondiale en 2013 et prévoient que la croissance mondiale sera de 3,3 % contre une prévision de 4 % l’année dernière. Une croissance de 3,6 % est prévue pour l’année prochaine, ce qui correspond à une légère reprise. Le ministre des Finances a toutefois reconnu qu’il existe des points de vue divergents à ce sujet, chaque économiste ayant sa propre idée de la situation. Il s’agit en vérité de savoir si l’Europe réglera son problème de la dette publique qui dépasse 100 % de son PIB, et si les États-Unis pourront éviter leur “fiscal cliff”. L’administration américaine, dit le ministre, doit savoir si elle doit réduire ses dépenses ou augmenter les taxes.
Xavier Luc Duval a soutenu que face à un monde en crise, le gouvernement est tout à fait conscient de ses responsabilités « sans succomber à la démagogie et au mensonge même si l’opposition tombe dans la déraison, la démagogie et la démesure ». Il a accusé l’opposition d’avoir réalisé la pire performance depuis les années 1980 lorsqu’il était au gouvernement en 2000-2005, alors que l’économie mondiale était florissante et que l’Europe était en plein boom. Il soutient que le gouvernement d’alors avait laissé le pays dans une situation d’état d’urgence économique en 2005. « Au ministère des Finances, pour ma part, j’ai le droit et le devoir de parler le langage de la vérité ».
Xavier Duval a observé que 60 % de la production mauricienne sont exportés vers l’Europe d’où proviennent 60 % des arrivées touristiques. Il rappelle que l’Europe est en récession cette année. Le taux de croissance en Grande Bretagne sera au même niveau que l’année dernière. D’ailleurs, les statistiques indiquent que les Britanniques ont perdu 6 % de leur pouvoir d’achat par rapport à 2007. La France connaîtra un taux de croissance de 0,1 % cette année. Les États-Unis prévoient un taux de croissance de 2,2 % cette année mais leur déficit budgétaire a atteint 9 %.
Selon le ministre des Finances, le GDP par tête d’habitant à Maurice a connu une croissance de 42 % depuis 2007. « L’opposition veut faire accroire que le monde se porte très bien et que c’est Maurice qui est en crise alors que la vérité est tout autre ; c’est le monde qui est en crise alors que Maurice fait preuve de résilience ».
Xavier Duval a observé que le taux de croissance en Inde sera de 5,5 % cette année contre 9,2 % l’année dernière. La Chine enregistrera 7,8 %, soit le taux le plus faible depuis 13 ans. L’Afrique australe connaîtra une croissance de 5 % contre des prévisions de 5,8 %. Le Qatar aura une croissance de 6 % alors qu’un taux de 14 % était prévu. Les Seychelles auront une croissance de 3 % contre des prévisions de 4,4 % et les Maldives connaîtront une croissance de 1,5 % contre des prévisions de 4,6 %.