Yahia Nazroo, un des huit candidats aux élections pour un des deux postes d’administrateurs du Mauritius Turf Club à pourvoir lors de la prochaine assemblée générale du club, a fait des représentations pour attirer l’attention du MTC sur la légitimité de l’AG du jeudi 20 février par rapport à la section 28 du Registrar of Associations Act concernant le délai légal à être respecté pour la tenue de ce rendez-vous.
Dans une lettre adressée au MTC et dont le General Manager Benoît Halbwachs nous a confirmé au téléphone à la mi-journée l’accusé de réception de la missive, le bouillant membre du club estime que le délai de 14 jours pour la tenue de l’AG n’a pas été respecté. Seul, dit-il, un quotidien a publié l’annonce de cette assemblée faisant état de deux items à l’ordre du jour alors que l’agenda en comportera plusieurs, « dont une motion très importante, émanant d’un membre ».
Yahia Nazroo revient également sur les nouveaux statuts du MTC, dont l’approbation a été obtenue à travers le Certificate of the Registration of Amendment délivré par le Registrar of Associations en date du 28 novembre 2013, mais qui, selon lui, n’a pas fait écho au MTC. Il exprime dans sa lettre le droit à des explications aux administrateurs du club lors de l’AG.
Benoît Halbwachs nous a rappelé ce matin que la lettre de contestation de Yahia Nazroo sera soumise au board des administrateurs du MTC lors de la prochaine réunion prévue le vendredi 14 courant.
Par ailleurs, lors de leur réunion hebdomadaire, mardi, les administrateurs du MTC (le président Gilbert Merven aux côtés d’Alain Noël, Jean Michel Giraud, Michel Halbwachs, Jean Marc Ulcoq et Jeenarain Soobagrah) ont confirmé que le comité chargé de faire la lumière sur le décès accidentel du coursier Slinga Malinga dans son box le 22 janvier entendra les témoins demain. Ce comité est présidé par Stéphane de Chalain avec pour assesseurs Jacques de Comarmond et Samraj Mahadia.
Dans un autre ordre d’idées, sachez que Maurice sera représentée à Mumbai (Royal Western India Turf Club — hippodrome de Mahalaxmi) lors d’une Mauritian Day le 23 mars prochain. Par ailleurs, la demande de Nooresh Juglall pour qu’il soit embauché comme club jockey n’a pas été acceptée, car le MTC n’y voit pas la nécessité, la grosse majorité des écuries ayant trouvé un jockey titulaire. Toutefois, Juglall pourra exercer en tant que jockey freelance.