Une annonce de mariage, des balades pieds nus, un lendemain de mort joyeux, des chapelets de palabres loués, des reprises dosées de fraîcheur (surtout Travay de Ras Minik) et des éclats de rire en chanson… Quand Yoan chante, l’humour se pose sur les accords. Des notes en équilibre, des fautes invisibles et une assise certaine dans la musicalité proposée.
Entouré de Manu à la basse, Mathieu aux percussions et Big Joe à la trompette et au chant, Yoan navigue sur ses compositions avec un peu de retenue par moments, et beaucoup d’aisance à la fin. Saluons Shailend Hurry au son, qui a livré ce qu’il fallait pour mettre la sonorité de cet ensemble en osmose avec la lumière joyeuse de Christopher Essoo.
Notons que le single Marye Mwa est disponible sur les plates-formes de téléchargement légales.