La première Journée mondiale du Yoga proclamée par les Nations unies en décembre dernier a été marquée par l’organisation de plusieurs manifestations à Maurice hier. Le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, a participé à la cérémonie nationale organisée au Swami-Vivekananda International Conference Centre conjointement par le Haut-Commissariat indien et le ministère de la Santé en collaboration avec le Mahatma Gandhi Institute.
Dans son discours prononcé à cette occasion, le Premier ministre a estimé que la proclamation de la Journée mondiale du yoga par les Nations unies, à l’initiative de Narendra Modi, a été un grand succès diplomatique pour l’Inde. Cette journée est une occasion d’attirer l’attention du monde sur les vertus du yoga, qui ne se limitent pas aux postures, mais impose un style de vie, une discipline qui peut avoir des conséquences positives tant sur le plan spirituel que physique. Il a confié qu’il a pendant des années souffert d’une bronchite chronique qui l’affectait dès qu’il faisait froid. « J’ai pris toutes sortes de médicaments qui ont atténué la bronchite, mais celle-ci revenait à chaque fois qu’il commençait à faire froid. Quelqu’un m’a conseillé d’essayer le yoga. C’est ainsi que je me suis rendu au Kerala en Inde. J’y ai suivi un traitement intense pendant quinze jours. Cela a suffi pour guérir ma bronchite qui ne m’a plus embêté depuis. Jusqu’à maintenant je continue à faire quelques mouvements de yoga avant même de descendre du lit quelquefois ».
SAJ a rappelé brièvement la progression du yoga dans le monde et a souligné le rôle du Swami Vivekananda dans la propagation de cette discipline en Europe et aux États-Unis. Le ministre de la Santé a lui aussi souligné l’importance du yoga pour la santé. Il a relevé que le yoga « belongs to all and for all ». Il a estimé que le yoga est bon pour le coeur, le corps et l’esprit. « Every day must be a yoga day », a dit Anil Gayan
Le haut-commissaire de l’Inde Anup Kumar Mudgal s’est lui aussi réjoui de la création de la Journée mondiale du yoga et a remercié les autorités mauriciennes d’avoir fait de cette journée un succès. Son intervention a été suivie de la diffusion du discours du Premier ministre indien Narendra Modi qui a expliqué que « ce jour est organisé pour l’humanité, pour que règne un monde libéré de ses tensions ».
Plusieurs centaines de personnes avaient répondu à l’invitation des organisateurs au centre international de conférence Swami-Vivekananda. À cette occasion les fauteuils avaient été remplacés par des nattes de yoga. Sous la direction du responsable des classes de yoga à l’IGCIC et des instructeurs parsemés dans la salle, l’assistance a été invitée à pratiquer quelques postures faisant partie d’un protocole comprenant une série de postures simples dont la pratique quotidienne est recommandée. Ces postures sont disponibles sur le site web de l’International day of yoga. Les personnalités présentes dont le Premier ministre sir Anerood Jugnauth et le ministre de la Santé Anil Gayan se sont prêtées au jeu.
La matinée a aussi été marquée par le lancement d’un « special Commemorative Cover » par la Mauritius Post Office. Le timbre-poste de Rs 50 est illustré d’un hibiscus fragilis, une fleur indigène de Maurice.
L’après-midi d’hier a été marqué par une cérémonie organisée par The Art of Living au IGCIC. Cette soirée, à laquelle assistait la présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim, a été agrémentée d’un spectacle de kathak présenté par Deepa Chaudhury et de sitar par Malvic Chopra. Les membres de l’assistance ont également eu l’occasion de pratiquer quelques activités de yoga, dont le pranayama et le dhyana, des exercices respiratoires destinés à stimuler l’énergie intérieure sous la direction du Dr Richa Chopra du centre d’Art of Living de Bangalore.
La Journée internationale du yoga a été célébrée dans pratiquement tous les pays du monde. En Inde le Premier ministre indien s’est joint lui aussi aux pratiquants dans les rues de Delhi.