Yogida Sawmynaden : « Maurice peut devenir un pays à haut potentiel dans l’industrie 4.0 »

Le Royaume-Uni, Taïwan, Singapour et la Chine sont autant de pays qui ont déjà une stratégie pour ce qui est de l’intelligence artificielle, la nouvelle révolution industrielle. Ce nouveau “buzzword” du moment fascine autant qu’il effraie. Un World Ai Show et un Blockchain Summit se tiendront à Maurice du 27 au 29 novembre.

Un récent rapport de l’Aspen Institute, en avril de cette année, sur l’intelligence artificielle, démontre que cette technologie sera un des plus grands disrupteurs de l’économie. Pour que Maurice ne reste pas à l’écart, une stratégie sur l’intelligence artificielle est préparée, suivie de la création d’un conseil. Le World Ai Show et le Blockchain Summit, qui se tiendront à Maurice du 27 au 29 novembre, sont des événements internationaux regroupant pas moins de 500 délégués issus de différentes parties du monde, dont la diaspora mauricienne.

« L’intelligence artificielle fera partie de l’île Maurice de demain », a soutenu le ministre des TIC, Yogida Sawmynaden, lundi matin au siège de son ministère, à Ébène. Selon un rapport du World Economic Forum, la Chine, les États-Unis, la France, l’Allemagne, le Japon et la Corée du Sud sont les pays leaders dans le secteur. « Maurice peut devenir un pays à haut potentiel dans l’industrie 4.0 », a-t-il ajouté. Pour établir l’AI Council, une Task Force a été mise en place. « Il faut que tout le monde sache ce qu’est l’intelligence artificielle », a-t-il dit, ajoutant qu’il faut accroître la productivité et opter pour la moindre intervention humaine tout en réduisant les coûts à travers l’intelligence artificielle. Le conseil aura pour tâche d’établir un cadre légal pour l’intelligence artificielle et de proposer des incitations aux entrepreneurs. Différents secteurs sont déjà ciblés à Maurice, tels la santé, l’agriculture, l’éducation, le transport et le tourisme.

Selon Georges Chung, Senior Advisor au Bureau du Premier ministre, un “working group” a déjà été mis sur pied s’agissant de la stratégie. « Nous espérons avoir une feuille de route très forte pour faire de Maurice un pays différent au niveau de sa productivité et de son “mindset” par rapport à la technologie », a-t-il déclaré. Depuis trois mois, le gouvernement travaille avec la compagnie Trescon pour la conférence.

Ils seront 400 participants qui seront présents durant les trois jours de la conférence qui se tiendra à l’hôtel Intercontinental à Balaclava. Près d’une quarantaine d’experts en intelligence artificielle et en “blockchain” feront le déplacement à Maurice et seront les “keynote speakers. Des investisseurs seront aussi présents.

L’un des faits qui marqueront la conférence sera le robot humanoïde Sophia. Cette création de Hanson Robotics, société hongkongaise, est déjà détentrice de la nationalité saoudienne. Ce robot, qui représente l’avenir, fonctionne en reconnaissant la voix et l’intelligence artificielle peut tenir une conversation avec un humain. Sophia participera à la cérémonie d’ouverture de la conférence. « Un robot n’est pas uniquement une menace mais peut aider à changer Maurice », dit-il.

Par ailleurs, étant donné l’ampleur de l’intelligence artificielle, les prévisions de Google indiquent que la Chine sera au même niveau que les États-Unis sur le marché de l’intelligence artificielle en 2020 et les devancera en 2025. En 2030, la Chine va dominer cette technologie.