Comme en 2000 avec la nomination de Ravi Yerrigadoo sous l’Alliance MSM-MMM, le leader de l’Alliance Lepep, sir Anerood Jugnauth a encore une fois provoqué la surpris  au sein du mouvement sportif mauricien. Ceux qui s’attendaient à voir dans le maroquin de ministre de la Jeunesse et des Sports un des trois députés issue du sport de l’Alliance Lepep, nommément Alain Wong, Alain Aliphon ou Guito Lepoigneur on dpu très vite se raviser. Le successeur de Devanand Ritoo au 3e étage de l’Emmanuel Anquetil Building n’est autre Yogida Sawamynaden, le parfait inconnu du sport mauricien. Il vient des rangs du MSM et a été élu en 3e position dans la circonscription No 8 (Moka – Quartier Militaire), aux côtés de Leela Devi-Dookhun et Pravind Jugnauth, le leader du MSM. A bien des égards, Yodiga Sawamynaden est, comme on dit en politique, le bras droit du fils du Premier ministre depuis son passage du MMM au MSM en 2006 Toutefois le nouveau ministre de la Jeunesse et des Sports s’est surtout fait connaître au grand public dans l’affaire des photos de Nandeenee Soornack pris lors des dernières élections municipale en 2012.
Installé depuis mercredi dernier dans la fauteuil du ministre de la Jeunesse et des Sports,le nouveau ministre n’a pas pris pour l’heure de décisions importants, comme son collègue des Finances. Si ce n’est de demander, à qui de droit, que le ministère soit débarrassé de tous les nominés politique et a tenue jeudi,après le conseil des ministres, une réunion avec son état-major. Lorsque Week-End la rencontré vendredi, en début d’après-midi, le bureau de Yogida Sawamynaden ne déborder pas de dossiers rouge. «Pour l’heure j’apprends d’abord à connaître le ministère. J’ai personnellement visité chaque bureau pour rencontrer mes collaborateurs. J’ai aussi rencontré l’état major de mon ministère pour faire u  premier constat de la situation afin de savoir la marche à suivre», a-t-il expliqué.
Pas encore très à l’aise dans son rôle de ministre, ce fan de Livepool et qui détient un diplôme en droit et en comptabilité, un Master en Business Administrations (tous deux réussis en Angleterre) et un diplôme de 3e cycle en Management International (France) trouve  pourtant que son ministère n’a rien de particulier. «C’est un ministère comme tous les autres. Il suffit d’avoir une bonne gestion et nous seront en droit de demander des résultats. Je compte recherché la collaboration de tous le monde, tous les stakeholders, qui ce soit les fédérations, entraîneurs, DTN et autres pour travailler en étroite collaboration», souligne le nouveau ministre des Sports.
Visite aux piscines de BB et QB
Si à vendredi aucune réunion avec les fédérations est à l’agenda avant la fin de l’année en raison des festivités le ministre, selon ses dires, a effectué deux sites de compétitions jeudi dernier. Yogida Sawmynaden a, entre autres, visité la piscine Serge Alfred après le décès constaté d’un étudiant étranger de même que les deux gymnases situés sur le site sportif de Beau-Bassin. Il a aussi rendu visite à la piscine du Pavillon à Quatre-Bornes. «J’ai voulu faire un constat de visu de la situation et j’en ai profité pour faire quelques recommandations, surtout au niveau de l’hygiène et la sécurité sur les deux piscines. Des recommandations simples qui seront appliquées tout de suite», explique le ministre qui n’a pas voulu entrer dans les détails.
Formé au collège du St-Esprit, le nouveau ministre des Sports a connu cependant une carrière très brève de sportif. Mais cela ne l’empêche pas pour autant  de considérer que le niveau du sport à Maurice est en baisse. «C’est, en effet, un problème et je crois qu’à tous les problèmes il y a une solution. J’ai quelques idées en tête, surtout j’ai la volonté de travailler au niveau de plus bas afin de permettre de rehausser le niveau», avoue-t-il.
Reste que Yogida Sawmynaden a estimé à Week-End que 2015 sera une année difficile, notamment avec la tenue des Jeux des Iles à La Réunion. «C’est un dossier que je vais m’occuper au plus vite», a-t-confié. Autre dossier qui sans doute sera sa priorité, la ligue de football professionnelle. Du reste le ministre a indiqué qu’il compte se rendre tant au stade George V qu’au stade de Bambous pour voir la mi-temps de deux matches de la ligue professionnelle pour également faire un constat de visu.