Des participants au “SEM Young Investor Award 2015”, compétition ouverte aux élèves de Lower VI des institutions secondaires de l’île, ont eu une idée générale du fonctionnement de la Bourse de Maurice et des produits qui y sont cotés lors d’un atelier de formation organisé vendredi dernier par l’Anglo-Mauritius Stockbrokers Ltd, au Swan group Centre.
Le SEM Young Investor Award, qui en est à sa 23e édition, est un concours où les équipes participantes (cinq maximum) sont appelées à investir un montant fictif de Rs 150 000 sur cinq valeurs cotées sur le marché officiel. La durée du concours est de trois mois (1er avril-30 juin). L’équipe réalisant les meilleurs gains sur ses investissements remporte la compétition, qui est dotée d’un premier prix de Rs 150 000 offert par la MCB ainsi que des actions de la banque pour un montant de Rs 2 500 à chaque participant. Les deuxième (Rs 75 000 plus des parts de Rs 5 000) et troisième prix (Rs 35 000) sont  respectivement offerts par le National Mutual Fund et la société Aon Hewitt Ltd.
Pour l’édition 2015, la Stock exchange of Mauritius Ltd a reçu un nombre record d’entrées, soit 218 équipes de cinq élèves (1 090 au total), provenant de 109 institutions secondaires. La SEM rappelle que la compétition a pour but d’inculquer une culture d’investissement chez les élèves en leur donnant l’opportunité de mieux cerner les différentes composantes du secteur des services financiers, en particulier le marché des capitaux. Les jeunes qui souhaitent poursuivre leur carrière professionnelle dans les services financiers auront de ce fait une vue d’ensemble du fonctionnement de ce secteur.
Lors de la session de formation tenue au Swan Group Centre, les participants ont pu avoir des échanges avec un professionnel de la Bourse, en l’occurrence le manager d’Anglo-Mauritius Stockbrokers, Neeraj Umanee. Ce dernier a fait un survol de ce secteur d’activité. « Le SEMDEX, qui est l’indice de la Bourse de Maurice, n’a pas enregistré de performance satisfaisante depuis le début de l’année jusqu’au 16 mars 2015, accusant une baisse de 4,6% », a-t-il indiqué. Certains secteurs d’activité, ajoutent Neeraj Umanee, affichent de bons résultats. C’est le cas pour le secteur bancaire, mais d’autres, qui sont en nette régression, à l’instar de la construction. « Les analyses sectorielles sont importantes à considérer en vue des investissements futurs », a soutenu le manager d’Anglo-Mauritius Stockbrokers. Ce dernier a également fait ressortir qu’il est important d’évaluer l’impact du prochain budget sur les secteurs économiques et les compagnies cotées en bourse.
La direction  d’Anglo-Mauritius Stockbrokers est d’avis qu’il est utile de développer la culture économique et financière dans le milieu scolaire. « Les mécanismes financiers sont des éléments à part entière de la vie économique. Bien les connaître permet à l’individu de prendre des décisions mieux informées et responsables », a déclaré Neeraj Umanee.