La 5e édition du Youth Rally, organisée par le Comité de l’unité nationale sous l’égide du président de la République, s’est tenue la semaine dernière à la State House. Cet événement annuel a lieu dans le cadre des festivités pour célébrer l’anniversaire de l’Indépendance et l’avènement de Maurice au statut de République, en étroite collaboration avec le ministère de l’Éducation et des Ressources humaines et celui de la Jeunesse et des Sports. « Aucune société ne peut permettre à ses jeunes une liberté extrême », a affirmé Kailash Purryag.
Ce Youth Rally a vu la participation de presque 2 000 collégiens de 72 collèges de l’île. Comme d’habitude, les jeunes ont marché depuis l’auditorium Octave Wiehé, précédés de la fanfare policière et des majorettes du Collège d’État Droopnath Ramphul. C’est dans une ambiance festive que les jeunes ont porté haut le drapeau national et des pancartes frappées de slogans tels que « United We Stand », « Our Future Lies In Our Hands », « Harmonie Dans La Diversité » liés aux thèmes « Dream-Hope-Action » et « Enn Pei, Enn Nasion, Enn Destin ».
À leur arrivée à la State House, les collégiens ont été accueillis par le président de la République qui, dans un message très ferme, a mis l’accent sur le rôle de ces futurs « leaders » de la nation. Kailash Purryag les a exhortés à être plus disciplinés et ne pas se laisser aller à la violence. Il leur a demandé aussi « de ne jamais trahir l’idéal de votre jeunesse, de continuer à regarder le monde avec vos yeux d’adolescents car c’est à votre âge que naissent les engagements et les vocations. C’est l’âge où les injustices vous poussent à réagir et à agir. Mais, il vous faut oeuvrer pour une nation fière de sa diversité et confiante en son destin ». Il a insisté sur le fait qu’il faut « maintenir les valeurs de la tolérance et de paix et imposer une conception exigeante de la justice sociale. »
Abu Kasenally, qui s’est adressé aux jeunes en tant que ministre suppléant à l’Éducation, leur a demandé de saisir toutes les opportunités qui leur sont offertes afin de réussir leur parcours académique tout en vivant pleinement les valeurs républicaines. Il leur a fait comprendre qu’une nation éduquée est une nation prospère et unie.
Au Mauricien, Sheila Desha, présidente du Comité pour la protection de l’unité nationale, explique que ceux ciblés pour ce ralliement des jeunes sont les élèves en Form IV car ils sont déjà engagés au niveau de leur école dans le NICE (National Institute for Civic Education) Programme lancé par le bureau du Premier ministre en décembre 2012. Ce programme met l’accent sur le rôle des jeunes citoyens dans le processus de la construction de la nation. Il encourage les jeunes à aller vers les autres afin de connaître leur culture davantage et de continuer à préserver, protéger et promouvoir leur fierté d’appartenance à la nation.
Puis, 28 collèges ont assuré un spectacle culturel où ils ont exprimé leur idée du mauricianisme, du patriotisme et leur fierté d’être Mauriciens à travers des chants, slams, poèmes, sketches et danses, entre autres. Cela a été une journée intense de célébration et de partage entre ces collégiens venus de toute l’île Maurice.