Les membres du groupe Zanfan Roche-Bois, soit une cinquantaine, accompagnés de leurs proches et munis des banderoles et pancartes, ont bloqué hier l’entrée menant vers la Cargo Handling Corporation (CHC). Ils ont procédé à une marche pacifique à partir du rond-point Kaya, à Roche-Bois. Selon le leader du groupe, Jhonny Latour, il y a une « grande injustice » à l’égard des habitants de cette localité qui cherchent un emploi dans ce secteur. Lors d’un exercice de recrutement, aucune candidature de cette région n’a été retenue.

Les manifestants ont sévèrement dénoncé « l’indifférence des autorités » et les problèmes auxquels sont confrontés les habitants de cette localité. « Personne ne veut nous recevoir, ni prendre en considération ce que nous subissons depuis des années. Comme tous citoyens, nous avons nous aussi le droit d’avoir un travail décent. Nos pères et grands-pères avaient sacrifié leur vie pour faire du port ce qu’il est aujourd’hui. Nous avons le droit de participer au développement portuaire et d’en bénéficier », disent les organisateurs de la manifestation, avant de poursuivre : « Notre revendication est légitime. Li pa posib ki dimounn andeor gagn travay dan lepor ek nou isi nou pa travay. »