Jean Jacques Arjoon fait partie des nouvelles voix à s’être engagées dans l’arène politique pour les élections générales de cette année. Pour l’artiste, ayant récolté 992 votes lors du scrutin, « c’est un résultat inattendu, mais j’accepte le verdict. C’est le choix du peuple ». 

Il n’a pas manqué de souligner les rebondissements ayant eu lieu lors de ces élections. À l’instar des agitations dues au nombre de votants n’ayant pas retrouvé leurs noms sur le registre électoral.

Pour l’habitant de Tamarin, ce problème est sans précédent. « C’est un peu obscur et laisse des doutes dans la tête des gens. Cela m’interpelle énormément », a-t-il commenté.

Jean Jacques Arjoon conçoit ne pas lâcher prise et garde en tête que cette circonscription a été délaissée pendant trop longtemps. Il espère également que les trois nouveaux élus mettent en place « un programme régional et non se laisser happer par un programme national ».