Malgré sa condition sociale et l’établissement scolaire dont il est issu, l’école ZEP Emmanuel Anquetil GS de Roche-Bois, Yan Jasmin a su se distinguer aux épreuves du CPE pour décrocher une place l’année prochaine au Collège Royal de Port-Louis. Cette excellente performance « permettra de briser les chaînes de l’indifférence envers les écoles ZEP », estime le directeur, Seewanjee Raggoo. Désormais, les habitants de Roche-Bois et ses camarades d’école le considèrent comme un « role model ».
Depuis sa tendre enfance, « Yan a toujours été un élève très brillant. On ne m’a jamais fait de mauvaise remarque à son égard. C’est un élève appliqué qui ne m’a jamais déçu », soutient Liseby Jasmin, la mère de Yan. Cette mère de trois enfants n’a jamais douté que Yan réussirait une bonne performance aux examens du CPE, mais pas au point de pouvoir intégrer le Collège Royal de Port-Louis. « C’est un prestige et un grand honneur pour toute la famille », dit-elle. Pour Yan, son entrée « dans la cour des grands » est un rêve qui se concrétise. « J’ai toujours rêvé d’aller étudier dans ce collège. Aujourd’hui, c’est une réalité », nous confie le garçonnet. Gardant les pieds sur terre, le cadet de la famille Jasmin est réaliste. « Je suis prêt à relever tous les défis qui se dresseront sur mon passage ». Déterminé et motivé, il est aussi un garçon doux et humble, aimant l’écriture et le chant. Ce jeune scout s’intéresse également à l’histoire, et confie avoir eu certaines craintes quant à ses résultats en anglais.
« Nous avons emménagé à Roche-Bois (ndlr : la famille vivait auparavant à Camp-de-Masque) il y a deux ans. Et depuis, Yan a intégré l’école ZEP mais cela ne fut pas un obstacle pour lui. Il a continué à fournir des efforts pour se distinguer des autres », raconte sa mère. Pour elle, aujourd’hui, c’est une autre étape qui attend Yan. Mais pas sans l’appui de sa famille et de son ancienne école. Le directeur de l’école Emmanuel Anquetil indique être à la recherche de sponsors pour aider Yan Jasmin dans sa scolarité au collège. Seewanjee Ragoo évoque également sa responsabilité au sein de cette établissement situé dans un « kartie so » et la pédagogie adoptée afin de favoriser le développement de l’enfant, avec le projet Sankoré et les cours en ICT. Depuis son transfert à Roche-Bois il y a trois ans, il dit noter une hausse du taux de réussite et une baisse de l’absentéisme. « De 19 % en 2010, l’école a enregistré aux dernières épreuves du CPE un taux de réussite de 34 %. Cela nous encourage énormément car désormais nous pouvons parler non seulement de quantité mais de qualité ». Et la performance de Yan Jasmin, dit-il, agirait comme un boost non seulement pour le corps enseignant mais également pour les élèves. « Nous sommes sûrs que l’année prochaine, nous dépasserons la barre des 50 % ».
Yan Jasmin compte faire de son mieux au RCPL afin de concrétiser un autre rêve d’enfance : devenir policier. En attendant, sa famille compte célébrer son excellente performance ce dimanche.