(FILES) In this file photo taken on June 8, 2000 Zimbabwean President Robert Mugabe clenches his fist as Zanu PF party praises him at a rally in the village of Mupandawana, some 230 km South of the capital Harare. - Robert Mugabe, who led Zimbabwe with an iron fist from 1980 to 2017, has died aged 95, the country's president announced on September 6, 2019. (Photo by Odd ANDERSEN / AFP)

Voici les grandes dates de Robert Mugabe, dont la mort à 95 ans a été annoncée vendredi et qui a dirigé le Zimbabwe d’une main de fer pendant 37 ans.

– 21 février 1924: naissance à Kutama (ouest de Salisbury, devenu Harare) dans une famille de paysans.

– 1960: après des années à l’étranger, il rentre en Rhodésie et s’engage au sein du Parti national démocratique (NPD). Après son interdiction, il adhère à l’Union du peuple africain du Zimbabwe (ZAPU) de Joshua Nkomo, avant de fonder avec des dissidents la ZANU (Union nationale africaine du Zimbabwe)

– 1964-74: Emprisonnement de Mugabe. Libéré, il prend la direction de la ZANU (interdite) et mène, avec la ZAPU de Joshua Nkomo, la lutte armée contre le régime blanc de Ian Smith. La guerre de 1972 à 1979 fait 27.000 morts.

– 18 avril 1980: indépendance de la Rhodésie, rebaptisée Zimbabwe. Mugabe est Premier ministre et son partenaire de lutte, Joshua Nkomo, ministre de l’Intérieur.

– 17 février 1982: limogeage de Nkomo, accusé de complot. Une dissidence armée dans le Matabeleland (ouest), son fief, provoque une sanglante répression (20.000 morts).

– 30 décembre 1987: Mugabe devient chef de l’Etat après une révision de la Constitution.

– février 2000: rejet d’un projet de Constitution, qui devait renforcer ses pouvoirs. Il laisse les vétérans de la guerre d’indépendance exproprier plus de 4.000 fermiers blancs.

– mars 2008: l’opposant Morgan Tsvangirai le devance au 1er tour de la présidentielle, mais renonce après des violences contre ses partisans. Mugabe est réélu en juin, ainsi qu’en 2013.

– décembre 2014: reconduit à la tête du parti au pouvoir, il intronise Grace, épousée en secondes noces en août 1996, à la présidence de sa puissante Ligue féminine et effectue une vaste purge.

– 15 novembre 2017: l’armée, opposée au limogeage du vice-président Emmerson Mnangagwa, dauphin présumé, prend le contrôle de la capitale. Mugabe se dit détenu à son domicile. Contraint de démissionner, il est remplacé par son ancien vice-président, Emmerson Mnangagwa, qu’il avait limogé peu de temps auparavant.

– 6 septembre 2019: la présidence annonce la mort de Mugabe à 95 ans, sans précision de lieu ni de date. Selon le gouvernement sud-africain, il est décédé dans un hôpital de Singapour, un pays où il allait régulièrement se faire soigner.

ang/alc/jlb