Le ministre des Finances Vishnu Lutchmeenaraidoo indique dans une interview publiée jeudi sur le site web de The Africa Report que les discussions avec les autorités sénégalaise, ghanéenne et malgache concernant la création de zones économiques spéciales ont atteint un stade avancé. Il y fait part également de la vision de Maurice de se transformer en un “hub régional” pour les affaires.
Alors qu’il était interrogé sur le positionnement de Maurice pour canaliser ou structurer les investissements locaux et étrangers en direction de l’Afrique, Vishnu Lutchmeenaraidoo a fait état de la collaboration de Maurice avec certains pays africains pour le développement de zones économiques spéciales. « We have some experience with local economic zones. We are working very closely with some African countries to help them with the establishment of economic zones. Discussions are far advanced with Senegal, Ghana and Madagascar. Those are three countries where we expect important cooperation to take place », a déclaré le ministre des Finances. Ce dernier a, dans la même foulée, parlé de l’appartenance de Maurice à des blocs économiques en Afrique et des efforts qui sont déployés pour s’ouvrir davantage à la région tout en servant de plateforme aux investisseurs étrangers, dont ceux d’Asie, qui se tournent vers le continent africain.
L’ambition de Maurice, a dit le ministre, est de devenir le point focal pour les affaires dans la région. « How do we achieve it ? By opening up the economy and by mounting our resources and being a stepping stone for business in Asia to Africa », a-t-il fait ressortir, ajoutant que Maurice s’est engagé dans le développement de la région. Vishnu Lutchmeenaraidoo a également fait référence aux investissements à venir dans le développement des infrastructures à Maurice et dans la création d’une économie bleue. Il a fait mention du plan directeur pour le port.
« The port will become a key contributor to the development of the ocean economy. And over the next five years, there will be unprecedented high investment in the port infrastructure », a-t-il dit, précisant que ces investissements vont se chiffrer en plusieurs milliards de roupies. L’objectif consiste à faire de Port-Louis un hub pouvant desservir d’autres ports de la région, mais aussi pour des activités de ravitaillement de navires, le transbordement de produits de la mer et leur transformation à Maurice, et l’accueil de bateaux de croisières, entre autres. « This project has the potential to make a double-digit contribution to the Gross Domestic Product », a-t-il soutenu.
Par ailleurs, le Grand Argentier a indiqué que le gouvernement accorde priorité au développement du secteur des petites et moyennes entreprises, proposant une approche de « one stop shop » et l’ouverture d’une SME Bank. Il confirme qu’un « amount of Rs 10 billion will be made available to the bank over the next five years » et que le « one-stop shop » accordera « all the support, financing and information to entrepreneurs ». Vishnu Lutchmeenaraidoo a aussi parlé du concept de “smart cities” et des projets qui sont en voie d’exécution.