La circonscription No 4 (Port-Louis Nord/Montagne-Longue) a accueilli jeudi après-midi le lancement officiel de la campagne électorale du MSM avec le ton de la campagne donné par le Premier ministre et leader du parti, Pravind Jugnauth, à Sainte-Croix.

Pour Lakwizinn du Prime Minister’s Office, un choix logique pour la campagne vu que cette circonscription est à la limite des réalités urbaines et rurales.Mais un constat sur le terrain montre que cette circonscription de 48 918 électeurs ne se présente nullement sous forme de terrain politique conquis.

L’insécurité, notamment au niveau de plusieurs régions : Résidence La Cure, Caro Lalo et Vallée-des-Prêtres, entre autres, demeure une préoccupation.

Des habitants interrogés déplorent que le nouveau poste de police promis se fasse toujours attendre. Les problèmes infrastructurels sont aussi mis en relief, surtout au niveau de la route principale Bernardin de Saint-Pierre, un axe incontournable.

Le problème de l’insécurité  est cité en priotité au niveau de Port-Louis Nord/Montagne-Longue (No 4).

Le reproche majeur est que rien n’ait été fait bien que le Premier ministre, Pravind Jugnauth, ait lui-même annoncé la construction d’un poste de police à Vallée-des-Prêtres lors d’une visite chez la famille du boutiquier Shyam Ramgoolam, suite à une agression mortelle dans son commerce en juillet 2018.

Puis, plus récemment, en juillet 2019, Mohammad Abouswaley Futta, un autre habitant de Vallée-des-Prêtres, avait rendu l’âme après avoir été agressé par un groupe d’individus. Mohammad Abouswaley Futta, qui vendait du poulet, avait été victime d’un règlement de comptes car il n’avait pas honoré ses dettes.

Il y a aussi eu le meurtre de Mohini Mohorun, 61 ans, en août dernier, commis par nul autre que son petit-fils, Ashish Runomally, 18 ans, alourdissant le bilan des crimes atroces qui se sont déroulés dans cette région en l’espace d’une année.

Les habitants de Vallée des Prêtres sont en effet remontés car plusieurs cas de vols armés ont eu lieu sans que les autorités fassent le nécessaire.

« Trwa krim finn ena. Komie ka vol nou tande dan landrwa. Kokin dan lakour dimounn alor ki bann responsab lakaz finn al travay. Madam ki res dan lakaz per parski bann dimounn lous sirkile dan landrwa lazourne. Enn patrol pena ki fer letour » lance un proche d’une des trois familles affectées.

Le problème est que le poste de police d’Abercrombie n’arrive pas à gérer les régions de Vallée-des-Prêtres, Sainte-Croix ou encore de Résidence La Cure face à l’émergence de morcellements attirant des nouveaux résidents.

« Stasion Abercrombie pa pe kapav ran, lapel dan le moman ek tou sa dimounn ki pe vinn res dan nimero 4 la », laisse entendre un travailleur social. « Nou ti dir met kamera lor la rout prinsipal, me sa osi pa tann nanyin ek pe pran letan », poursuit-il.

Pour corser cette situation d’insécurité, il affirme que les habitants font constamment face aux coupures d’électricité sur des lampadaires dans plusieurs endroits. « Plizir fwa bann abitan bizin al moske ou mandir dan nwar. Vire tourne minispalite pe res okip sa bann problem la », laisse entendre un habitant dans la région de Chitrakoot.

Ce dernier déplore qu’il y ait plusieurs manquements dans les services publics, notamment en ce qui concerne la fourniture de l’eau. « Abitan Vallée-des-Prêtres pe soufer problem delo. Delo koule pandan enn moman lematin ek dan lapre midi. Li koule me parfwa pena presion. Tou cou banla nek pe ranze em. Zis bann ki ena tank delo ki sape » affirme cet habitant sur un ton agacé.

Oree et Monty absents

Les habitants interrogés affirment que les élus MSM, Vikash Oree et Marie-Claire Monty, n’ont pas « deliver the goods » en termes de présence sur le terrain. Selon eux, ils ont choisi d’être plus visibles et fréquents dans d’autres régions de la circonscription, laissant le soin aux conseillers municipaux du Ward 8 de Port-Louis d’occuper le terrain. D’ailleurs, les habitants confirment que ce sont ces conseillers qui ont été plus à leur écoute, notamment en ce qui concerne les « interminables travaux routiers » le long de la route principale Bernardin de Saint-Pierre.

« Sa em Main Road ki tou abitan Vallée-des-Prêtres, Caro Lalo, La Cure, Chitrakoot servi. Tou le lon lane pe kase ranze. Zame ou finn gagn enn sitiasion kot tou korek pran depi la krwaze pou al ziska lao », déplorent bon nombre de résidents. « Kan ena lekol, sa main road la vinn lanfer dan gramatin. Perdi bokou letan pou sorti dan  Vallée-des-Prêtres. Pe koz metro alor ki ena bann sousi kotidien. Dan samdi matin, kan ena la fwar se enn katastrof », affirme une habitante de Caro Lalo.

Du côté de la National Development Unit, l’on concède que le nombre de travaux effectués dans cette circonscription a « malheureusement » causé bon nombre d’inconvénients, notamment dans le cadre des travaux de drains et d’asphaltage à Le Hochet, Montagne-Longue, Les Mariannes, Notre-Dame, Riche-Terre et Sainte-Croix, entre autres Les mandants de cette circonscription ont aussi éprouvé de grosses difficultés lors du passage du cyclone Berguita et lors de grosses pluies.

Pour l’heure; le projet de Marjorin Bridge à Résidence La Cure n’a pas encore été achevé par la NDU et une partie de cette région reste toujours impraticable.

48 918 électeurs en 2019
contre 49 865 en 2014

Le registre électoral actualisé affiche 48 918 électeurs dans la circonscription No 4 alors qu’en 2014 le total était de 49 865. C’est le Polling Station de Port-Louis Nord SSS qui est le centre le plus conséquent en termes de votants, soit 6 986 suivi de Hurryparsad Ramnarain Government School avec 6 934 votants et Mohabeer Foogooa Governement School comptant 5 385 votants.

Les plus petits centres sont Pandit Jagdish Sharma Radhay Government School et Chitrakoot Government School comptant 1 510 et 1 160 votants respectivement.

En 2014, Lalyans Lepep avait remporté les trois sièges mais avec la députée sortante du PMSD Aurore Perraud en tête de liste, Vikash Oree pour le MSM deuxième et la transfuge du PSMD passée au MSM Marie Claire Monty en troisième position.


Daniel Laurent (Lord-maire) : « Nou finn fer tou seki kapav »

Avec les élections générales dans quelques semaines, quelle est la situation au No 4 ?

Nous avons fait un gros travail au niveau de la municipalité de Port-Louis pour la circonscription Port-Louis-Nord/Montagne-Longue, que ce soit au niveau des infrastructures publiques ou encore pour soulager les habitants. Nou finn fer tou seki kapav avec les moyens mis à notre disposition par le gouvernement central. Nous avons aussi tant bien que mal tenté de régler les problèmes de fourniture d’eau et avons fait de notre mieux pour lutter contre les problèmes d’accumulations d’eau qui préoccupent les habitants après chaque grosse pluie. Parallèlement, plusieurs espaces verts ont été aménagés dans plusieurs régions de la circonscription. Sur le bâtiment abritant la foire de Sainte-Croix, on aura par exemple bientôt un gymnase aux normes internationales. Les travaux du consultant sur le design sont d’ailleurs terminés. Des millions de roupies ont été investies pour les infrastructures de Résidence La Cure et à Vallée-des-Prêtres, notamment au niveau de rue Paul et Virginie.

Mais les habitants déplorent l’état des infrastructures le long de Bernardin de St-Pierre…

Nous sommes conscients qu’il y a des inconvénients causés par les travaux le long de la route de Bernardin de St-Pierre. Nous avons fait pression pour que les travaux de la Waste Water Management Authority se déroulent dans les meilleures conditions. Ces travaux sont étalés sur deux phases le long de cette route principale. Nous avons entamé des travaux que les gouvernements précédents n’ont pas pris en compte. Vous n’avez qu’à voir ce qui est en train d’être fait au pont Marjolin, à Résidence La Cure. C’est un travail énorme qui aurait dû être effectué depuis des années de cela. Mais les régimes précédents n’ont pas pris en compte les douleurs des habitants qui se plaignaient de l’inaccessibilité de cette zone avec la montée des eaux après les grosses averses. Mais là nous nous sommes assurés que les “retaining walls” construits pourront soulager les habitants.

Et où est le poste de police promis depuis maintenant deux ans ?

C’est vrai qu’il y a eu des crimes et des cas d’agression dans la région de Vallée-des-Prêtres. On comprend les inquiétudes des habitants et que le poste de police d’Abercrombie n’arrive pas à faire tout le travail requis au No 4. Mais le nouveau poste sera bientôt en place comme annoncé par le Premier ministre lui-même. Toutes les procédures sont déjà enclenchées. Nous avions demandé au Commissaire de police d’envoyer des véhicules de police de temps à autre afin de monter la garde. Noun dir met enn Jeep fer patrol dan landrwa. Nous avons eu des difficultés à identifier le terrain pour le poste de police. Difikilte-la li la. Me nou ena volonte pou sirmont li.