Les agents de sécurité qui travailleront à l’avenir pour le compte du Central Electricity Board (CEB) n’ont qu’à bien se tenir. En effet, le prochain contrat de gardiennage prévoit que la compagnie désignée se chargera de la surveillance de 62 sites et que les agents de sécurité devront observer la discipline absolue dans l’exercice de leurs fonctions, faute de quoi des amendes sévères leur seront infligées.

Ainsi, un agent de sécurité qui manipulera le registre de présence (Attendance book) écopera d’une amende de Rs 10 000 et s’il s’absente sur son lieu de travail, il lui sera infligé une amende Rs 3 000. S’il est sous l’influence de l’alcool ou s’il fume une cigarette sur son lieu de travail, il écopera une amende de Rs 3 000. L’amende sera de Rs 10 000 s’il est sous l’influence de n’importe quel type de drogue. Au cas où l’agent de sécurité oublie de remplir le registre d’arrivée et de départ, son salaire journalier sera déduit de moitié.

L’amende sera de Rs 3 000 s’il quitte son lieu de travail sans qu’il y ait un remplaçant S’il fait usage d’un langage abusif et intimidant, il écopera une amende de Rs 3 000. Une amende de Rs 2 000 lui sera infligée s’il ne respecte pas les heures de travail. Une pénalité de Rs 200 par heure sera appliquée pour tout retard sur le site de travail. Une amende de Rs 1 000 sera appliquée s’il ne porte pas l’uniforme ou s’il est sans équipements de sécurité.

« Any penalty to which the Contractor shall have rendered himself liable under any of the Conditions of the Contract and any expenditure incurred by the CEB as result of breach of any such condition shall at the option of the CEB be deducted from any amount due or that may become due to the Contractor », souligne le document d’appel du CEB qui vient d’être lancé. En sus de cela, le contracteur devrait s’assurer que les agens de sécurité sont « medically and physically fit » et qu’ils ont la taille appropriée, soit 1 m 60 pour les femmes et 1 m 75 pour les hommes. Ils doivent posséder au moins le Certificate of Primary Education, un certificat de moralité et ne devraient pas être âgés de plus de 60 ans.

Le CEB insiste aussi que la performance du contracteur sera évaluée par une série de critères : tabagisme sur le site de travail, agents de sécurité sous l’influence de l’alcool, usage de langage abusif à l’égard du public et du personnel du CEB, agents de sécurité qui sont “physically unfit and not dynamic” ou encore des agents de sécurité qui s’adonnent à des activités illicites. Au cas où tous ces critères ne seraint pas respectés, le CEB se réserve le droit de mettre fin au contrat de gardiennage. « If the Service Provider has not corrected a short coming within the specified in the Employer’s notice, the Employer will consider such act as a lack of performance which would lead to the termination of the whole contract as a breach in the good perfomance of the contract », insiste le document d’appel d’offres.

Les agents de sécurité seront postés 24 heures sur 24 dans une vingtaine de stations du CEB dont celles de Nicolas Gas Turbine Power Station, Fort George Power Station, Fort William, Midlands Hydro Power Station, Tamarin Falls Hunting Ground, Ferney Hydro Power Station, La Ferme Hydro-Power Station, Le Val Hydro Power Station, Saint-Louis Power station, etc.. Ils seront également postés dans des “Sub stations” réparties à Jin Fei, Amaury, Médine, Case-Noyale, Henrietta, La Tour Koeing, et dans des entrepôts situés à Roche-Bois, Bois Marchands et la route militaire à Port-Louis. Ils seront appelés à surverveiller les bâtiments administratifs ainsi que des “cash offices”, notamment l’Ébène Corporate Office, le Plaine-Lauzun District Office, l’Ex-Tobacco Board, le Rivière-du-Rempart Cash Office, la Poudrière Office, l’Ébène Next 1 Building, l’Engineering New Office & IT Department de Curepipe, etc. Les soumissionnaires ont jusqu’au 22 septembre prochain pour se faire connaître.